Archive for 29 novembre 2010

Sous l’aorte, l’AP

29 novembre 2010

A la fin des échographies trans-thoraciques, comme Maitre Yoda-Serfaty, j’aime bien jeter un petit coup d’œil sur la crosse de l’aorte en sus-sternal, pour le plaisir, pour ne rien regretter.
Sur cette coupe, on voit de haut en bas, la crosse de l’aorte au niveau de l’isthme et de l’artère sous clavière gauche, et en dessous, l’artère pulmonaire droite qui « plonge » en bas et à droite de l’écran.
Chez ce patient hospitalisé pour détresse respiratoire, l’échographie trans-thoracique au lit retrouve des caractéristiques de cœur pulmonaire (sub?) aigu avec:
Une Hypertension artérielle très sévère à 85 mmhg, calculée sur l’insuffisance tricuspide :

Des cavités droites modérément dilatées mais une fonction ventriculaire droite conservée (pour développer une insuffisance tricuspide aussi véloce, la fonction VD est nécessairement conservée). La veine cave inférieure est fine, le VD n’est pas hypertrophié, l’artère pulmonaire est peu dilatée.
En supra sternale, sous la crosse de l’aorte, on aperçoit un thrombus mobile dans l’artère pulmonaire doite :


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Zoom sur le cadre précédent :

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Il faut dire que, si l’on voit le petit bout du thrombus, c’est parce qu’il est ÉNORME!
En coupe native :

Et après reconstruction pour expliquer la coupe échographique suprasternale (merci OsiriX) :

Grace à OsiriX et à Aurélie (respectivement déesse et fée du DICOM), voici un petit film de l’angisocanner, mais en coupe sagittales, on entre par l’épaule droite (le générique est un peu long et n’est pas sans évoquer celui de « Star Wars »), le voyage se poursuit par l’énorme thrombus droit, puis la crosse aortique :


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

La visualisation de thrombus en échographie, dans le cadre des embolies pulmonaires massives, est généralement décrite sous forme de thrombus intra-cavitaires droit (OD, VD, ou thrombus en transit dans un Foramen Ovale perméable). Ces observations représentes, dans les séries de la littérature, entre 4% pour les embolies pulmonaire « tout venant » (registre ICOPER) et 18% si l’on s’intéresse plus particulièrement aux EP massives. Les cas cliniques rapportés de thrombi dans l’artère pulmonaire concernent en général la bifurcation (thrombus à cheval sur la bifurcation) et plus rarement les branches, généralement alors en ETO. Les observations sont éparses et, contrairement aux thrombus intra-cardiaques, il n’y pas de pronostic ou de prise ne charge spécifique pour ce genre de rencontre.

Share

L’angoisse du gardien de but au moment du penalty…

26 novembre 2010

div class= »separator » style= »clear: both; text-align: center; »>

Jeune garçon, parce que je n’aimais pas la bibliothèque rose (trop nulle!), et que je me planquais pendant la récréation pour lire au lieu de jouer au foot avec les camarades, je m’imaginais être un littéraire. Aussi avais-je emprunté à la bibliothèque cet étrange roman, auquel je ne compris absolument rien. Pourtant le titre est très fort…
Au moment du penalty, (du moins pour ce que j’en sais), le goal s’avance un peu hors de sa « cage », non? Et en quelque secondes, il peut être fusillé, mort pour le sport, ou devenir un héros. Évidemment c’est un peu tragique, mais je trouve ça plus beau que de « quitter l’aventure » sur un vote SMS…

Dans un bilan de cardiopathie emboligène (infarctus rénal), l’échographie trans-thoracique décèle rapidement ce qui semble être un thrombus de l’oreillette gauche :
Grand axe :


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Petit axe :

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

En ETO 3d, dans la vue chirurgicale habituelle, l’aorte est en haut, la mitrale en dessous, l’auricule à droite de l’écran, et le thrombus, comme notre gardien de but, est juste devant l’auricule (c’est d’ailleurs ce qui le rend visible en ETT) :


thrombus OG ETO 3d from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Sur ces coupes du volume 3D centrées sur le thrombus, il apparait clairement qu’il ne s’agit pas d’un thrombus de l’auricule mais de l’oreillette, chez un patient ayant par ailleurs un auricule fin, avec des vélocités de vidanges normales, mais une dilatation bi-auriculaire.


thrombus OG-slices from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Si nous avions vu ce patient avant son épisode embolique, en FA chronique, avec un score de CHADS2 (ou de CHA2DS2-VASc) à 0, combien d’entre nous l’aurait anticoagulé???
Angoissant, non?

Share

STRANDger in the night

24 novembre 2010

Avec Jérôme, « l’infirmierticien » d’écho (aussi à l’aise avec ses perfusions qu’avec windows), nous avons un jeu stupide. Nous interrogeons tous les patients convoqués pour une écho de stress sur leur préférence entre Elvis Presley et Franck Sinatra. Le capital sympathie d’Elvis est proprement incroyable. Pourtant, moi j’adore Sinatra…
Dans la même semaine, deux vieilles dames en insuffisance cardiaque à prédominance droite, en fibrillation auriculaire chronique et présentant une HTAP importante ont des images échographiques étranges…
La premières sur la valve aortique : plusieurs éléments filamenteux, fins, mobiles, sur le versant ventriculaire et sur le versant aortique, sans le moindre contexte infectieux, et sans dysfonction de la valve.

En grand axe:


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

En petit axe:


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Sur la sonde auriculaire du pace-maker de la seconde patiente, toujours sans aucun contexte infectieux, un élément mobile plus épais, qui pourrait plus évoquer une végétation, si cela n’était pas une découverte fortuite.


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.


zoom sondes PM from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

La littérature médicale n’est pas très prolixe sur les strands. Dans pubmed, en ne limitant qu’aux revues de littératures, on obtient deux références…
Le strand est défini comme un élément filamenteux, de moins de 1 mm d’épaisseur, plus généralement sur la valve mitrale que sur la valve aortique, plutôt sur le versant ventriculaire de la valve aortique et sur le versant auriculaire de la mitrale. Globalement, il semble qu’il y ait un lien entre la présence d’un stand et le risque d’Accident Vasculaire Cérébral chez le patient « tout venant ».
Dans cette étude disponible gratuitement sur Pubmed, la présence de strands ne modifie pas le risque embolique chez les patients traités, que le traitement soit de la warfarine ou de l’aspirine.
Le strand reste donc cet inconnu, un inconnu dans la nuit…

Share

A tous ceux qui pensent que je suis un psychopathe de l’échographie cardiaque…

17 novembre 2010

J’ai trouvé mes maîtres… Il sont autrichiens, et surtout ils sont à fond!
Le lien de leur blog est dans la colonne de droite.
Tenez le coup jusqu’au bout, le cas clinique est assez incroyable!

Share

Rémy sans famille

17 novembre 2010

Mon histoire se termine bien. L’opération de l’anévrisme disséquant s’est bien déroulée, la valve aortique a été conservée (défroissée, suspendue, lavage à sec, essorage 3000 trs/min) et la bacterio de tout ce bazar est négative. Pourquoi un telle présentation clinique? Mystère…
Grâce à mon anesthésiste préféré, voici une petite photo de la bête, l’aorte est monstrueuse, avec une paroi déjà hémorragique et prête à rompre…
Finalement, il s’en sort bien Rémy!

Share

Thierry la fronce

15 novembre 2010

Dans le dernier billet, je sollicitais votre avis sur le mécanisme de la fuite aortique de ce patient qui présente un anévrisme disséquant de l’aorte initiale et un tableau très évocateur d’une endocardite à Staphylocoque. La cusp antero-droite de la valve aortique, en haut de la coupe ETT, présente des irrégularités que j’ai interprétées à tort, dans ce contexte, comme une possible perforation.
Pourtant, il suffisait de tourner la sonde en petit axe pour avoir une idée de la réponse :


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

La cusp antero-droite (toujours en haut en ETT) est « pliée », étirée par la distension et déformation annulaire induite par la dilatation aortique. La fuite est centrale, il n’y a pas de lésion évocatrice d’endocardite. J’avais déjà évoqué cette histoire de « fronce » des cusps de la valve aortique ici. L’analyse 3d prend tout son sens : vue d’en haut, il est difficile de comprendre ce qu’il se passe, et vue de profil, la déformation de la cusp est visible mais c’est le mécanisme de cette déformation qui est obscure.

Dans cet article du CNRS (qui a failli me réconcilier avec les maths), il est expliqué la différence entre un pli et une fronce, et, pour illustrer leur propos, les auteurs ont fait appel… à une animation 3d!
Si les chirurgies de plasties aortiques se développent,  l’analyse 3d sera certainement de la partie, pour décrire précisément les mécanismes de ces fuites.

Et juste parce que ce billet est vraiment trop sérieux, avec des maths et tout et tout, un jeu de mot moisi et un petit clin d’œil à une de mes références fétiches, avant Yoda, avant même Raoul Volfoni et sa bande : 

Enjoy!

Share

Ma future installation…

11 novembre 2010

Ma future installation sera sous les bananiers,  au soleil.
La guérison par « IMPOSITION des MAINS » est une variante de celle qui utilise l’apposition des mains. Ici, pas le choix, vous  devez guérir, c’est un ordre.
Moi, ca me plait.
C’est vrai, quoi,  l’échographie, la cardiologie, c’est quand même assez difficile…
Par exemple, ce monsieur, qui n’a pas de chance, pas d’antécédent, pas de sécu et pas de famille : il a de la fièvre, un faux panaris, des hémocultures positives à staphylocoque, une insuffisance aortique significative récente et l’écho retrouve :
une dissection aortique! Enfin plutôt un anévrisme disséquant de l’aorte ascendante.

Anévrisme de  9cm…

IA moyenne avec PISA à 8 mm pour Vr à 0,3, soit une surface d’orifice régurgitant à 30 mm2

Pas de problème, je suis plutôt du genre obstiné,  je vais te la trouver moi l’endocardite…
Sur cette coupe parasternale grand axe, la cusp anter-droite parait louche non?


anévrisme dissequant aorte ascendante from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Quel mécanisme(s) évoqueriez-vous pour expliquer cette fuite aortique?

Share

The Crossroads

7 novembre 2010

The Crossroads, c’est LA légende du Blues. On raconte que pour bien jouer de la guitare, il faut aller à la croisée des chemins et attendre. Là, avec un peu de chance, vous rencontrerez le Diable : si vous acceptez de lui vendre votre âme, alors vous deviendrez un grand guitariste de blues.
Clapton, ici avec Cream, a du se vendre à bon prix. (Personnellement, je n’ai pas du attendre assez longtemps, mais je n’ai vu personne).


Eric Clapton and Cream: Crossroads 1968

Allen | Myspace Video

Le thrombus arrivant à la croisée des chemins trouve ici un petit passage, et en profite pour occasionner une embolie pulmonaire massive et une ischémie aiguë du membre supérieur droit. Sur cette coupe 4 cavités zoomée sur les oreillettes, on distingue le thrombus coincé dans le Foramen ovale, juste sous l’anevrisme du septum inter auriculaire.


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Il est extrêmement mobile, et semble s’engager dans la valve mitrale à chaque diastole sur cette coupe 2 cavités…


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

La conduite à tenir devant un « thrombus en transit » n’est pas très claire, mais il s’agit souvent d’embolie pulmonaire massive avec instabilité hémodynamique. Les recommandations ESC 2008 précisent que la thrombolyse est possible, mais que la chirurgie est classiquement proposée, avec cependant un niveau d’évidence assez faible…
Lorsque nous avons présenté ce cas à notre chirurgien, la dysfonction VD aiguë l’a effrayé, (la circulation extra corporelle n’ayant pas la réputation d’aider les ventricules droits défaillants), nous avons donc opté pour la thrombolyse. On reproche à la thrombolyse de fragmenter le caillot et d’éventuellement aggraver le tableau. De plus, la présence d’un Accident Vasculaire Cérébral par embolie paradoxale est toujours possible, or c’est une conte-indication à la thrombolyse.
Pourtant, la thrombolyse s’est parfaitement bien déroulée, et le thrombus à disparu en 48 heures, l’ischémie aiguë a régressée durant la perfusion.
Le passage, lui, reste ouvert…

Share

The time tunnel

2 novembre 2010

Rappelez vous, dans les années 1970, en plein « Dimanche Martin », Bob et Bill (ou était-ce Jack et John?) étaient engagés dans le plus fantastique programme d’expérimentation scientifique des USA: « Le tunnel du temps ». Si si si, je suis sur que ça vous rappelle quelque chose…


Serie TV – Au coeur du temps – Generique
envoyé par VINCEnord. – La vie de famille à travers le monde en vidéo.

Ah, ça vous revient, la spirale noir et blanche qui tourne à l’infini, emportant avec elle nos certitudes et toute tentative rationnelle d’expliquer les bouleversements de notre époque.
Et bien, Bill et Jack sont encore passés à l’hôpital. Après la tarte aux trois fromages, ils laissent derrière eux une charentaise, posée sur une rampe, devant l’ascenseur.

Ma raison flanche. Je sais qu’ils sont coincés dans le corridor du temps. Je voudrais les aider mais je ne le peux pas. J’essaye de leurs envoyer des messages ultrasoniques en 3d, mais je crains que le département d’état ne les intercepte.
J’ai peur…

Share

SAMépate…

1 novembre 2010

C’est une échographie réalisée en post-opératoire de bioprothèse aortique pour rétrécissement aortique serré. Le patient est en œdème pulmonaire, il y a un aliasing important sur la voie d’éjection aortique et les premières mesures Doppler (gradient moyen à 30 mmHg) sont un peu alarmantes…

Pourtant il ne s’agit ni d’une thrombose de bioprothèse (au demeurant très rare en position aortique), ni d’une disproportion patient prothèse, mais d’un SAM (systolic anterior motion) de la grande valve mitrale, qui se replie dans la chambre de chasse du VG, ce qui engendre un obstacle sous aortique (Cf photo Doppler couleur) et une insuffisance mitrale :


Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

En Doppler continue, on peut obtenir le flux d’IM et celui d’obstacle intra ventriculaire gauche sur la même image :

Le SAM est (était?) une cause classique d’échec de plastie mitrale, particulièrement quand il existe  un excès de tissus majeur, un petit ventricule gauche et un angle mitro-aortique étroit.

Mais l’obstacle dynamique qui apparait après la levée de l’obstacle fixe, ça m’épate.

Share