Niou n’soeur

Bon, OK les gars, j’me rend, c’est une endocardite. La masse est tissulaire, très mobile, au contact du pilier, et surtout les hémocultures (4 flacons) sont toutes positives à staphylocoque. La végétation a disparu sous antibiotiques, sans événement embolique clinique.
Comme chez cette patiente, la végétation n’est pas insérée sur la valve, ou sur du matériel prothétique, mais à distance, sur de l’endocarde « sain ». L’endocardite peut, par définition (Braunwald, page 1077), toucher tout l’endocarde, et donc le septum interventriculaire, les parois ventriculaires, les cordages. Pourtant, j’ai eu beau secoué pubmed tous les sens pour étayer mon propos, ce genre de cas clinique est rare dans la littérature (d’ailleurs, si quelqu’un à de la biblio sur le sujet, je suis preneur).

De même, le fibroélastome papillaire (proposé par Maud), tumeur de l’endocarde par excellence,  peut siéger n’importe où sur l’endocarde (valves, mais aussi cordages, muscle papillaire), ou sur le septum inter-ventriculaire, comme chez cet autre patient (opéré du fait de la nature très mobile de la tumeur) :

Ou encore dans l’appareil sous valvulaire, comme chez ce patient très âgé, chez qui l’on découvre la tumeur dans un bilan d’AVC:

fibroélastome VG from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Zoom sur le cadre précedent :

fibroélastome Vg from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Pour les réfractaires aux vidéos et les victimes de la censure :

Cependant, l’aspect échographique est très différent, (rond avec un petit pédicule, à bord « perlé » hyperechogène) et il n’y a pas de contexte infectieux (la découverte est le plus souvent fortuite, où dans le cadre d’un AVC).
Voila voila.
Merci à tous pour vos réponses, à bientôt, avec de nouvelles images étranges…

Share

Tags: , , ,

2 Responses to Niou n’soeur

  1. hfkarim says:

    Merci pour toutes ces informations et pour ce cas cliniques fort intéressant. J’ai trouvé ces quelques articles qui traitent de ce que les anglo-saxons qualifient d’endocardite murale ou pariétale (Mural/parietal endocarditis) :

    True Bacterial Mural Endocarditis, publiée dans CHEST (http://chestjournal.chestpubs.org/content/59/1/103.full.pdf)
    Left ventricular mural bacterial endocarditis, publié dans Canadian journal of cardiology (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1617513)
    Primary left ventricular mural endocarditis diagnosed by transesophageal echocardiography publiée dans Journal of the American Society of Echocardiography (Volume 8, Issue 4, July-August 1995, Pages 554-556)

    Notez que, comme dans le cas que vous nous avez proposé, le germe incriminé est le staphylocoque.

    A bientôt.

    • philippe says:

      Merci à vous! Pour les références (on a beau connaitre le portail, si on n’a pas la bonne clef…), mais aussi car vous êtes un des premiers abonné de ce blog que je ne suis pas obligé de menacer pour s’inscrire… Vos commentaires me réconfortent dans mon effort de rédaction, qui m’a très souvent paru vain…
      Merci encore, et à bientôt!
      Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *