Archive for 27 juillet 2011

LA VOILA!!!

27 juillet 2011

La voilà, ça y est, depuis le temps que je l’attendais…
Non parce que, quand on est coronarographiste, on sauve des vies. On dit des trucs genre “vous étiez à un cheveu de l’infarctus”.
Quand on est ryhtmologue, on sauve des vies. On peut lancer des “il était temps de poser cette pile, un mois de plus et c’était la syncope”.
Quand on est échographiste, c’est plus dur… “Sans cette échographie, vous seriez entre la vie et la mort”… C’est pas crédible, non?
Les ultrasons, ça n’a jamais sauvé que les chauves souris, qui s’éclateraient contre les vitres si elles ne les avaient pas. Et Dardevil aussi.
Imaginez un peu Dardevil sans les ultrasons…

Et ben la voilà, l’echo qui va tout changer. RIEN NE SERA PLUS JAMAIS COMME AVANT!!!

Attention! Troubles mnésiques… Certes, cette dame présente un insuffisance respiratoire chronique et elle est essoufflée, MAIS ELLE A TOTALEMENT OUBLIE DE MONTER SON BNP!
J’ai hâte de faire cette echo!

Share

Le sourire (énigmatique) de la crémière…

25 juillet 2011

Pour finir (?) mes digressions tridimensionnelles sur le septum inter auriculaire en ETO, voici quelques vidéos. Pour ceux qui auraient raté le début, tout viens du fait que cette foutue cloison inter auriculaire présente tout un tas de reliefs, qui, lorsqu’ils sont “coupés” en 2d donnent des images difficilement compréhensibles. Le 3d permet donc de redécouvrir ces particularités anatomiques qui portent toutes un nom, en hommage aux médecins qui coupaient les gens à la scie, et non aux ultrasons.
Ici, il s’agit d’une ETT, fenêtre sous costale, avec un anévrisme du septum inter-auriculaire :

 

ASIA ETT sous costale from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

En ETO, avec épreuve de contraste (sérum salé agité administré sur voie veineuse périphérique), en vue auriculaire gauche, on voit le foramen ovale ouvert, et les bulles s’échapper dans l’oreillette gauche, au nez et à la barbe du SIA :

ETO 3d shunt from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

 

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

 

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Revoyons la scène au ralenti :

Notez le bombement de l’anevrisme du septum inter auriculaire vers l’OG, en haut droite, juste avant le passage des bulles :

Bon, tout cela est très amusant, mais poussons un peu plus loin. Au dessus du foramen ovale, il y a une bandelette fibreuse qui s’appelle le repli semi-lunaire (comme le sourire de la crémière, dont le visage est également lunaire, par tradition). Témoignage poignant d’un vieux bouquin que j’aime (la pince est dans l’oreillette droite et passe dans l’orellette gauche au travers du foramen ovale) :

Et là, je ressort mon énigme du post précédent :

Ce serait pas un repli semi lunaire ce truc fibreux qui barre la CIA ostium secundum???

Share

La CIA, l’ASIA, et le sourire de la cremière

19 juillet 2011

ETO 3d pour évaluation de CIA découverte dans le bilan d’une tachycardie atriale. Pas d’HTAP, pas de dilatation significative des cavités droites, un rapport Qp/Qs à 1,5, bref, ça ne ressemble pas à la CIA du siècle.

De fait, en ETT, on devine bien une CIA en position ostium secundum, qui ne parait pas bien grosse :

Il existe également un anévrisme du septum inter auriculaire, qui fait le drapeau, pour attirer l’attention de ceux qui auraient raté la CIA :

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

En ETO 2d, il existe deux orifices quasi jointifs, tout deux en position ostium secundum :

En ETO 3d, on obtient une idée plus précise. Il s’agit d’une vue “en face” du septum inter auriculaire par l’oreillette gauche. L’anévrisme du SIA est en haut au centre de l’écran, la CIA apparait en dessous, sous forme d’un défect séparé en deux par une espèce de bande fibreuse qui se prolonge dans l’oreillette gauche (en bas à gauche de l’écran). Il s’agit d’une CIA supérieure, située sous la veine cave supérieure, mais bien en position d’ostium secundum.

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

On peut voir cela comme un SIA multiperforé, ou comme une seule CIA “fenestrée”. Ca ne fait probablement pas beaucoup de différence! J’ai quand même deux questions à vous poser :
1- Certain d’entre vous avait déjà vu cette petite bandelette fibreuse dans l’OG?
2- Auriez vous proposé cette CIA pour une fermeture percutanée?

PS : une nouvelle fois, je sais que votre silence est bienveillant, mais j’aimerais bien avoir votre avis sur ce coup là!

Share

Synchronisons nos montres

4 juillet 2011

Je sais pas si je ne cherche pas bien, où si l’été approche à grands pas, mais le nombre d’articles intéressants dans mes journaux favoris fond comme neige au soleil en ce mois de Juillet. Heureusement, l’Express, peu de temps après son historique 1590 ième classement des hôpitaux cette année, innove une nouvelle fois avec son “Palmares des urgences”.

J’adore les classements des hôpitaux et comme toujours, la méthodologie est irréprochable : un questionnaire rempli (par qui?) et renvoyé par les 2/3 des hôpitaux contactés. Implacable.

Je me suis naturellement empressé d’envoyer un questionnaire aux rédactions du Point, de l’Express et du Nouvel observateur, pour établir le Palmarès des unes de journaux les plus connes de 2011. Tous le monde peut jouer, et le match risque d’être serré.

En attendant les 2/3 des résultats, je vous propose un article polonais paru dans le JASE :

J Am Soc Echocardiogr. 2011 Feb;24(2):170-179.e3. Epub 2010 Dec 21.
The incremental value of right ventricular indices for predicting response to cardiac resynchronization therapy.
Szulik M, Streb W, Lenarczyk R, Stabryła-Deska J, Kowalski O, Kalarus Z, Kukulski T.

Il s’agit d’étudier rétrospectivement la désynchronisation ventriculaire droite en Doppler tissulaire sur une acquisition 4 cavités sur 90 patients, avant et après implantation d’un PM de resynchronisation. Les auteurs concluent qu’un asynchronisme intra VD, (tel qu’appréhendé par un allongement du temps de contraction isovolumique de plus de 20 msec) est un facteur de bonne réponse à la resynchronisation. A l’inverse, la dilatation VD (comme la dilatation VG d’ailleurs) est plutôt de mauvais pronostic pour la réponse au CRT. Naturellement c’est une petite série, c’est rétrospectif, blabla, plus grande étude, blabla, prospectif blablabla…

C’est un peu compliqué, mais cet article pose bien un des problème du CRT. Les patients désynchronisés bénéficient de la stimulation multisite (que la désynchronisation soit gauche, droite, inter ou intra ventriculaire, spatiale ou temporelle, auriculo-ventriculaire…). Mais si on attend le stade IV de l’insuffisance cardiaque sous traitement optimal, la dysfonction bi-ventriculaire sévère avec dilatation cavitaire (pour être conforme aux recommandations), c’est déjà trop tard, et la réponse est décevante.

Vous voteriez quoi pour 2012, désynchronisation à droite ou à gauche?

Share