La semoule et les boulettes

Il faut approximativement 25 ans pour faire pousser un cardiologue, et 48 heures pour faire pousser une hémoculture.
Pourtant, par un fait miraculeux sans cesse renouvelé, l’échographie est souvent faite AVANT les hémocultures dans les suspicions d’endocardite.
Ce patient est hospitalisé en réanimation pour coma hypoglycémique, et enchaine par un SDRA et un choc septique, pour justifier autant que possible sa place dans cette unité. Comme souvent lorsqu’on pédale dans la semoule, il aura le droit à un TBS (non, pas les chaussures de bateau pour aller en Bretagne, le Total Body Scan… ah…ces cardiologues…).
Au passage, Dr House (mon idole avec Elvis et Sinatra) déteste les « full body scan » parce qu’ils fournissent trop d’information possiblement artefactuelles, en tout cas difficiles d’interprétation (et ce, malgré les informations de la prod).
Dr House a encore raison, le radiologue décrit des infarctus spléniques, qui, convenons-en, n’ont pas grand chose à voire avec la choucroute alsacienne.
C’est donc dans cette logique un peu curieuse que mon ami réanimateur m’appelle : « écoute, je n’y croyais pas non plus, mais j’ai mis la sonde d’ETO, et y a un truc que j’aimerai te montrer ».

L’ETO coté cœur est normale. Coté aorte, dans la crosse, en regard de la SCG, il y a comme une boulette :

 

 

Je vous propose :

– la tumeur endothéliale, fibroélastome, pois-chichome etc…
– la tumeur maligne,
– le thrombus,
– la végétation,
– la dissection localisée,
– le montage photoshop (faut bien faire vivre le blog!)

Qu’en pensez vous?

Share

Tags: , , ,

5 Responses to La semoule et les boulettes

  1. whiteshark says:

    bonsoir (de garde),

    je dirais un thrombus mobile très emboligène (expliquant l’infarctus splenique) et peu récent (zone anéchogène centrale) sur une aorte athéromateuse d’un patient diabetique.La formation thrombotique etant favorisé par une coagulopathie s’intégrant dans le sepsis.
    Aucun argument pour moi en faveur d’une EI.

    A bientot

    • philippe says:

      Bonjour et bienvenue sur echocardioblog!
      C’est clair et précis, un vrai travail de requin blanc…
      Je travail à la réponse…
      Ne mangez pas trop de surfer, (ou choisissez plutôt les hollandais et les adeptes du localisme),
      A bientôt,
      Philippe

  2. JPS1827 says:

    Cette image est probablement mobile en battant de cloche, on peut évoquer tous les diagnostics que tu proposes. Sur la 1ère et la 2ème image, la boulette a l’air moins échogène au centre. Ils n’ont rien vu au scanner ? On manque un peu d’informations (où alors je n’ai pas su les lire dans le texte)

    • philippe says:

      Ben, à vrai dire, il n’y a plus de renseignement clinique, c’est effectivement un patient diabétique d’une quarantaine d’année. Pas de fièvre, mais un sepsis, des hémocs en cours, bref nada, nothing, oualou, que dalle…
      Le scanner initial, fait à la rubrique de la pèche aux moules, a été injecté à un temps arterio-véno-lymphatique, il est de qualité médiocre et on ne voit pas le truc dessus. Mais on a refait un scanner aortique après…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *