hands on the buzzer

Motif d’hospitalisation en USIC, (après un petit tour en camion rouge et aux urgences) :

Bon, il sort d’une hospitalisation en cardiologie, dans un autre centre hospitalier. Aucun document, un interrogatoire qu’on qualifiera de « peu fiable », y compris sur le recueil du nom et du prénom, sur lesquels il n’y a toujours pas de consensus franc.

En revanche on sera tous d’accord pour le diagnostic de CMD hypokinétique, FEVG 15% en Simpson biplan (plus elle est basse, plus on est reproductible), fonction VD altérée (atterrée?), pressions de remplissages élevées, HTAP, IM fonctionnelle, bref, tout le tableau :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les cavités droites, un petit intrus, réveille le neurone somnolent de l’échographiste :

 

 
 

J’attends vos suggestions, examens complémentaires, traitements, commentaires diverses?
A bientôt,
Philippe

Share

Tags: , , , ,

9 Responses to hands on the buzzer

  1. BERNARD says:

    Suffisamment vibratile pour pouvoir évoquer une végétation, mais fixée sur quoi ? (Toxicomanie IV ?)
    A priori pas de mutilation tricuspide.
    Le VD au tapis n’apparait pas dilaté en A4C.
    Pas d’histoire de Chambre implantable poussée un peu trop loin dans le VD ?
    Est-ce qu’une bandelette modératrice peut se rompre et donner cet aspect ? Cela me parait trop épais et trop dense pour en ter une ?
    L’aspect n’est pas celui d’un thrombus. Encore que pourquoi pas un thrombus serpentin.
    Quoiqu’il en soit ce petit intrus a du emboliser pour achever le VD sans le dilater. Ceci dit sur votre PSPA, le VD me semble un peu balaise.
    Angioscanner pulmonaire avec injection si la fonction rénale le permet.
    Comment est-il cliniquement ?
    Thrombolyse difficile chez ce patient alcoolique.
    J’espère avoir la réponse.
    Merci de nous présenter de si beau cas.
    J’ai enfin oser me jeter à l’eau.
    Petit commentaire : impossible de passer les vidéos en boucle ce qui m’est préjudiciable.
    A vous.

  2. BERNARD says:

    de si beaux cas

    J’ai enfin osé me jeter à l’eau.

    Lendemain de garde et semaines hallucinantes, excuseront incomplètement mes fautes.

    Est-il possible de les corriger ?

    et de remplacer BERNARD par mvbzh ?

    Bien confraternellement et encore merci pour ce blog, et votre humour carabin qui me font revivre mon clinicat (pourtant pas si éloigné que cela).

  3. philippe says:

    Merci pour le commentaire!
    Pour l’orthographe, c’est trop tard, c’est pas non plus ma grande spécialité…
    Pour le pseudo, c’est changé, mais ce ne sera effectif que sur les prochains commentaires (que j’espère nombreux!).
    Pour le cas, pas de tox IV, pas de KTC.
    Angiocanner à suivre….

  4. philippe says:

    Ah, et pour boucler les boucles, il faut faire un clic droit sur le bouton play et appuyez sur « loop si on »
    C’est pénible, d’autant que les options sont réglées en boucle sur vimeo, mais je me heurte très vite à mes limites sur internet…

  5. whiteshark says:

    Bonsoir,
    Pour mon cortex occipital:

    Soit une rupture d’un pilier, ancienne, (expliquant l’aspect fibrosé hyperéchogène) de l’appareil sous valvulaire tricuspidien après une endocardite ou une extension d’un infarctus au vd

    Soit une rupture d’un pilier tricuspidien d’etiologie traumatique secondaire à une chute avec contusion thoracique apres intoxication aigue à l’OH

    ETO et TDM TAP (emboles septiques à rechercher) en complément

    beau cas (la foule en delire vous acclame) et a bientot

  6. mvbzh says:

    La rupture d’un pilier n’entraînerait-t’elle pas une IT organique ? A moins d’une rupture partielle
    De plus l’aspect me parait beaucoup trop souple et mobile pour évoquer une structure musculaire. Quoique.

    Très très intéressant.

    Et l’état clinique ?
    IRM cardiaque pour préciser l’anomalie.

  7. philippe says:

    Ahhhhhhhhhh!
    J’aime quand la discussion s’anime!
    L’examen clinique est pauvre. Le patient est eupnéïque, une turgescence jugulaire, pas d’œdèmes. Apyrétique.
    Il a un nouveau nom et un nouveau prénom, qui, (coup de bol), sont également ceux donnés lors de sa précédente hospitalisation, toute récente.
    Syndrome inflammatoire biologique, CRP à 180, BNP>1000,
    opacité alvéolaire basale droite sur la radio thorax. Pas de fracture de cotes.
    Réponse plus complète, avec CRH précédent, scanner, et sans IRM, dès que possible, promis!

  8. FRED says:

    Comme j’arrive après le bataille et que le diagnostic semble avoir été donnné, je dirais, un peu pour le fun: métastase cardiaque d’un cancer broncho-pulmonaire avec CMD post-chimiothérapie…

    Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *