Bilan pré-op (bloc demain)

ll s’agit d’une patiente adressée en écho de stress pour bilan pré-operatoire d’une chirurgie digestive semi urgente (moins d’un mois), avec la notion d’une coronaropathie sévère (sténose serrée IVA moyenne, occlusion marginale, occlusion CD).
La cerise sur le gâteau est un BAV2 avec une bradycardie permanente à 40-45, contre indiquant tout traitement béta-bloquant…

Voici l’echo de stress, avec injection de produit de contraste. La qualité des vidéos est médiocre, voire épileptogène, (je comprendrais que vous jetiez l’éponge). Le test est sous maximal (110/min), mais déjà pas très rassurant. (Je vous conseille d’arrêter la vidéo précédente avant de démarrer la suivante).

base 4 cavités :

base from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Faibles doses 4 cavités :

faibles from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Pic 4 cavités :

dobu pic from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Faibles doses 2 cavités :

2 cav faible from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Pic 2 cavités :

2 cav pic from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Qu’en pensez vous?
Quel serait votre plan d’attaque?

Share

Tags: , , , ,

11 Responses to Bilan pré-op (bloc demain)

  1. Odile says:

    sans doute un problème de presbytie, j’ai trouvé la cinétique bonne … peut être je passe mon tour?

  2. hfkarim says:

    Bonjour à tous.

    Ça se contracte plutôt bien à l’état basal (effet bénéfique de la bradycardie ?) et à faible dose d’inotrope +. A forte dose, une hypokinésie globale fait son apparition, prévisible, vu l’état du réseau coronaire.

    Euh dites…BAV du 2e degré (Mobitz 1? 2?) >>> Pas de PMK, pourquoi ?

    Plan d’attaque : stimulation temporaire sentinelle (au cas où la FC chute plus qu’il ne faut) et optimiser le traitement anti-ischémic. Chirurgie digestive = chirurgie à risque intermédiaire = pas de revascularisation prophylactique.

    A bientôt.

    • philippe says:

      Bav2 type 1 LW, mis très très lent, avec des QRS très très larges…
      Pas de PM et pas de revascularisation parce qu’asymptomatique, du coup, tous le monde s’était donné un peu de temps pour réfléchir!

  3. NB says:

    Ischémie inférolat au pic.
    Plan d’attaque radical : PAC + PM avant la chir abdo? car viabilité aux faibles doses.
    (sauf si elle a 90 ans…)

  4. whiteshark says:

    on garde une place au sic en pour le post op et on verra

  5. clément says:

    en base: cinétique semblant homogène
    au pic: large akinésie apicale, latéro-apicale et moyenne, antéro-moyenne et apicale, inférieure, septo-basale avec augmentation des volumes (ce qui n’est pas bon signe)
    DONC:
    ajourner cette chirurgie à risque intermédiaire
    se poser la question de la pertinence de la chirurgie (liposuccion du ventre à 95 ans c’est pas sérieux)
    se poser la question d’une revascularisation
    se poser la question d’un PM pour pouvoir introduire des BB
    statine

    au fait est elle symptomatique cette petite dame??? quels sont ses FDR? quelle est sa capacité fonctionnelle?

  6. whiteshark says:

    tu devrais postuler a l’emission QUESTION pour un champion

  7. Odile says:

    Les amis, vous ne m’enlèverez pas de la tête que l’écho de stress c’est beaucoup du bidon .
    Chacun y voit une image différente ; c’est pas louche ça ? Il n’y a qu’à assister à des interro orales en congrès comme c’est la mode … c’est flagrant . Sauf qd pour des images très nettes et parlantes , ce qui arrive de temps à autres . L’écho de repos n’est pas de tout repos non plus ; on trouve un peu ce qu’on a décidé de voir au premier coup d’oeil ; l’oeil et le cerveau immédiat sont le correcteurs de toutes nos mesures de FE compliquées. Sinon, on peut donner un chiffre totalement contradictoire avec l’idée reçue en posant la sonde, qui est souvent la bonne. En plus j’adore l’écho, je ne fais que ça.
    Bon, je sors comme dit l’autre.
    L’intêret des b bloquants étant de ralentir, ça ne me choque pas de penser que le patient est protégé qd il est lent naturellement ; voir ce qu’il devient à l’effort est le complément nécessaire bien sûr .

  8. philippe says:

    Bon, ça discute, c’est magnifique!
    Les propositions vont donc de : on opère et on surveille (requin blanc des steppes), à on pose le PM et on opère (Nico), en passant par les intermédiaires (sonde de stimulation et chir, par Karim), voire même la négation de la viabilité de mon test d’ischémie (un comble!) par Odile, qui me provoque, mais qui ne s’en sortira pas comme ça.
    Avant de vous répondre sur notre plan d’attaque, je précise que la dame n’a pas 90 ans mais 65, et que la chir est du genre semi urgente-on-ne-discute-pas.
    Enfin, je ne sais pas comment il a fait, mais l’analyse des images de stress de Clément est exactement la même que la mienne, ce qui compte tenu de la qualité des images sur internet, est un petit prodige, par Toutatis! Ce miracle devrait suffire à convaincre Odile que l’écho dobu à évolué, les machines, les sondes, les logiciels ont fait de gros progrès et l’utilisation du contraste permet une interprétation plus fiable et plus reproductible.
    Trust me, I’m a doctor.

  9. NB says:

    J’avoue que j’ai toujours pas repéré l’akinésie apicale ni antérieure. Ca doit être mon ordi….
    Que fais tu de cette dame alors?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *