Archive for 25 février 2014

Space Maker Oddity (2)

25 février 2014

Philippe a trouvé la réponse (j’en profite pour dire que tous les Philippe ne sont pas cardiologues, mais que beaucoup de cardiologues s’appellent Philippe, parce que élever des chevaux, c’est certainement un très beau métier, mais c’est moins commode en ville).
La sonde VD est dans le VG.
La radio est assez trompeuse, mais la sonde n’est pas à l’apex VD, même en imaginant un VD un peu dilaté et un coeur en « sabot ». Elle n’a pas non plus l’angulation d’une onde septale. Rétrospectivement on peut même imaginer la petite chicane dans l’ASIA! (facile quand on a la réponse!)

La preuve en echo (copyright Clément) :

Mais aussi en scanner, sur un des nombreux scanners de contrôle de la fibrose, réalisé entre 2007 et 2014 :

Le trajet est très probablement à travers la fosse ovale, et la sonde a possiblement été déviée du fait de l’HTAP et d’une élévation de la POD, (ou par une valvule d’Eustachi?).

Ce cas clinique soulève le problème de certaines « anomalies » cardiaques décelables sur des scanners thoraciques, et qui ne sont parfois pas signalées par nos confrères radiologues, pour plusieurs raisons (examen réalisé pour un autre motif, doute sur des artefacts sur examens non synchronisés à l’ECG, méconnaissance de la pathologie cardiaque etc…). Ce cas en est une autre illustration.

Avez vous eu des expériences similaires?
Qu’auriez vous fait de ce PM? Extraction? Anticoagulants?

PS : merci Clément pour cet étrange space maker!

Share

Space Maker Oddity

23 février 2014

Space Oddity, ou  » bizarrerie de l’espace », est le deuxième album de David Bowie.
Cet album relate la mésaventure du Major Tom qui, après un décollage de capsule réussi, constate une petite panne électronique dans la commande de son engin.
La commande ne repartira pas malgré plusieurs tentatives de « Control – Alt -Suppr », et en dépit des conseils avisés de la hot-line informatique. Cette dernière finit par lui lâcher « you’re circuits dead, there’s something wrong », ce qui prouve que de tout temps, les hot-lines infomatiques ont toujours été aussi perspicaces et utiles.

Quel peut-être le lien entre cette bizzarerie et celle que propose Clément avec le cas clinique de cette patiente de 71 ans?
Elle est suivie depuis de longues années pour une fibrose pulmonaire.
Elle a été appareillée en 2007 d’un pacemaker double chambre pour BAV syncopal.

Voici une des radiographies de contrôle :

Avez vous une petite idée de la bizarrerie de l’espace qui a pu arriver?

Share

E, A, L dans l’A (Titia)

17 février 2014

Dans l’épisode précédent, une cardiopathie hypertensive était réévaluée par Jimmy.
Wendy dit à Jimmy : « quelle drôle d’onde A, Jimmy, comme c’est étrange ».
Voici donc la réponse, qui provient ni de manœuvre de valsalva, ni du pantalon anti-G de nfkb, mais de simples extrasystoles auriculaires :

Il s’agit donc d’une fusion entre une onde L meso-diastolique qui signe le trouble de compliance noté par Yoan, et l’onde A.
Cet élément permet de conclure avec un peu plus de certitude sur les pressions de remplissage élevées. En effet, la patiente est en FA durant une bonne partie de l’examen, ce qui rend l’interprétation de E>A délicate.

Enfin, travaillant sur une marque de machine avec laquelle je partage un prénom, la valeur « cut-off » du strain ne me parait pas claire, en tout cas moins nette que chez les électriciens généraux. J’ai tout de même essayé par curiosité, pour trouver un strain longitudinal global normal à -20% (essentiellement du fait d’une ascension correcte des segments basaux de la paroi latérale).

Je pense néanmoins que la contraction longitudinal est altéré et que le déplacement de l’anneau mitral en systole est faible, et je me replonge dans l’abime du doute sur le strain.
Le diagnostic différentiel serait une tachycardie atriale alternant avec la FA et le rythme sinusal, avec des ondes A multiples et fusionnées, comme le suggérait Philippe A, justement. La fin de l’examen s’est déroulé cependant en ryhtme sinusal à peu près stable, avec ce flux triphasique évocateur d’une relaxation très altérée.

Merci à tous pour vos commentaires, je serais curieux de connaitre votre sentiment sur l’homogénéité des valeurs de strain pour ceux qui travaillent sur plusieurs machine ou qui sont sur la même que nous?
A très bientôt,
Philippe

Share

Vente en Gros – Détail

12 février 2014

Voici une dame âgée (encore? ben euh, oui…) et essoufflée. Elle est hypertendue de longue date, et n’a pas souvenir de chiffres de pression artérielle normaux la concernant.

Voilà quelques semaines, elle était hospitalisée pour un épisode d’insuffisance cardiaque avec dysfonction VG sévère (25-30%), poussée hypertensive et élévation de troponine. Elle présente par ailleurs une insuffisance mitrale modérée.

Il s’agit donc d’un contrôle de FEVG, et d’une évaluation des pressions de remplissage gauches, et de la PAP.

Quelques éléments döppler (private joke @nfkb ;)) (cliquez deux fois pour agrandir les vignettes) :

Que pensez de ce drôle de flux mitral, et plus particulièrement de la mophologie de l’onde A?
Que diriez vous des pressions de remplissage gauches? D’autres commentaires sur cette cardiopathie?

Share

Qu’est-ce qu’on a???

9 février 2014

L’écriture est si belle que la demande se passe de tout renseignement clinique :

Un homme de 20 ans, sans aucun antécédent personnel ou familial, archi-balèse car pratiquant plusieurs heures de musculation par jour, a une douleur thoracique pariétale reproduite à la palpation!

(Je vous rassure, une radio de thorax est également prévue).

Share