Embol (de riz)

Une dame âgée est admise en neuro pour un AVC, découvert hors délai pour la thrombolyse.
L’ECG retrouve un BBG large d’ancienneté inconnue; la troponine (non Us) est positive à 10, la patiente ininterrogeable, pour des raisons totalement indépendantes de sa volonté.
La biologie met par ailleurs en évidence une thrombocytémie (qui était déjà connue, mais non traitée car modérée).
Voici son échographie :

4cav from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

2cav from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

3cav from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

L’IVA est bien perméable, avec un flux plutôt sympathique :

Quels diagnostics évoquez vous, et quels examens réaliser?

Share

Tags: , , , , , , ,

6 Responses to Embol (de riz)

  1. whiteshark says:

    1) cardiomyopathie de stress (tako tsubo) compliqué de thrombus intra cavitaire avec 2 possibilités à mon sens:
    soit stress–>tako–>thrombus en regard zone akinétique–>avec
    soit avc initial–> »orage neurohormonal »–>tako–>thrombus en regard des zones akinétiques qui embolise de nouveau

    2)au vu de l’âge,bbg,trouble cinétique vg,atteinte artérielle d’un territoire:coronaropathie potentielle (le flux echo dans l’iva c’est le summum de l’échographiste mais ne permet pas dans notre monde pragmatique d’éliminer formellement une coronaropathie)

    3) pour épicer un peu cet embol de riz:une cmh apicale mal identifiée en ett avec un thrombus enchâssé à l’apex (vraiment pour relever un peu le plat qui est déjà chaud)

    Pour les exams: ett avec une fiole de sonovue (superbe image en cocarde avec le thrombus), un holter ecg, une eto (ok le thrombus est dans le vg pas l’og mais bon éliminons une fa, regardons aussi l’auricule g), une irm cardiaque.

    CC: selon l’uncle ben’s « le riz ne colle jamais » donc aucun examen ne doit retarder le début du traitement sous peine de nouveau risque d’embol cérébral…..avec trouble de la déglutition secondaire et inhalation de grain de riz.

  2. Mermet says:

    Il existe aussi une nécrose inférieure. Donc on aurait plutôt tendance à évoquer une MC ischémique avec un gros caillot emboligène sur la face antérieure du VG

  3. clément says:

    version cardiologique un peu simpliste (mais j’aime bien): je dirais que c’est une cardiopathie ischémique au moins bitronculaire (forte probabilité de lésion IVA mais aussi d’occlusion de CD sur la cinétique) compliquée de thrombus apical puis d’un AVC

  4. doudou13314682 says:

    bon en brousse on héparine et on voit venir,le neurologue seul pour 100000 h ne dira rien,la coro avant le départ en ssr

  5. Yoan says:

    L’hypothèse la plus probable est la cardiopathie ischémique :
    -le trouble de la cinétique est très systématisé et ressemble peu à celui d’un takotsubo
    -il y a probablement une séquelle inférieure aussi

    Donc AVC ischémique embolique qui complique un thrombus intraVG qui complique lui même un IDM ASA
    On peut imaginer un infarctus à coronaires saines ( thrombus in situ lié à la thombocytémie essentielle), ce qui pourrait expliquer le flux de l’IVA
    Les deux examens indispensables pour comprendre ( pour la dame c’est moins sur): coro et IRM

  6. philippe says:

    Séquelle d’iDM inférieur, d’allure ancienne, la probabilité d’une cardiomyopathie de stress n’est pas tout à fait nulle mais s’éloigne…
    La coro, ainsi que le prochain post, arrivent, les images sont prêtes, la biblio aussi. (Il me manque juste un peu de temps :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *