Archive for 30 mars 2016

Someone knocking at the door, Somebody ringing the bell

30 mars 2016

Ce cas clinique de Pâques présente donc une boucle en supra sternal, telle qu’on pouvait voir ici.
Par cette fenêtre, on distingue la crosse de l’aorte, puis l’artère pulmonaire, puis encore en dessous l’OG.

Il s’agit donc ici d’une dilatation de l’artère pulmonaire droite, et non de l’aorte. Par ailleurs, le flap intimal a pour réputation d’avoir des mouvements indépendants des mouvements des parois artérielles, comme sur cet exemple récent, toujours par la même fenêtre (ett 3d, xplan):

_00040 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Le canal artériel proposé par Sarah est une bonne idée, l’AP est en général dilatée, mais le flux est dans le sens inverse (donc en bleu), puisqu’il fuit la face interne de la crosse pour aller dans l’AP. Je n’ai malheureusement pas 150 exemples de canal artériel à l’age adulte et je vous propose une vue (assez floue), supra sternale, d’un canal persistant chez une patiente de 75 ans :

Nouveau projet 6 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Alors qu’est ce qui cloche?
Il s’agit d’une sténose pulmonaire, avec un flux un peu excentré dans une AP dilatée (44 mm). Mais il n’y pas de sténose infundibulaire, ou supravalvulaire :

valve from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Il s’agit en fait d’une bicuspidie pulmonaire, associée à une AP anévrismale.
Quelques clichés pour en témoigner : deux commissures, une en haut, l’autre, calcifiée en bas, et deux feuillets s’ouvrant avec un orifice ovale, qui conditionne le jet excentrique.

xplan from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

98009524_15Mar2016_1.2.840.113663.1500.1.396710312.3.34.20160315.170302.845_3DQ from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

_00002

_00003

_00018

Voilà! C’est amusant, mais ça ne sert pas à grand chose…
Il ne me reste plus qu’à caler mon clin d’œil musical, mes remerciements aux courageux participants de cette image piège,
Easy sur le chocolat, et à bientôt!

Share

Qu’est ce qui cloche?

25 mars 2016

Petit cas clinique pour le WE de Paques,
Patiente de 70 ans,
Fenêtre sus-sternale.

flux couleur from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Que voit-on, et qu’est ce qui cloche?

Share

Le trieur de forme

15 mars 2016

Le trieur de forme est devenu un grand classique de l’éveil de bébé. Le cardiologue, qui à bien des égards est resté un grand enfant (avec une liste de Noël remise à jour plus souvent que son CV), a pourtant oublié les enseignements essentiels de ce jeu.

La fuite périprothétique peut être punctiforme, (dans une zone où les points séparés ont lâché), plus fréquemment il s’agit d’une véritable déchirure d’un anneau (qui était fragilisé par des calcifications ou une endocardite…) La fuite ponctiforme est souvent de petit volume et génère des hémolyses importantes. La déhiscence est souvent plus large et engendre des fuites plus volumineuses qui sont en général symptomatiques sous forme d’insuffisance cardiaque. La forme de cette déhiscence est souvent un croissant. La fermeture percutanée des fuites périprothétiques repose donc sur un pari, celui de superposer des prothèses rondes dans un orifice en forme de croissant pour tenter d’une part d’obtenir une étanchéité de la valve et d’autre part de limiter l’hémolyse.

Si l’on revient au patient du cas clinique précédent, on voit parfaitement sur les images 3D de la face auriculaire de la prothèse qu’il existe une large déhiscence en forme de croissant sur une quasi hémicirconférence. La prothèse bascule avec une mobilité anormale qui témoigne de l’importance de cette déhiscence. Compte tenu de l’âge du patient, la chirurgie redux n’a pas été retenue. Le patient a donc été référé pour une tentative de fermeture percutanée. La vidéo suivante montre le passage du guide au travers de l’orifice périprothétique (en bas à gauche) :

3D guide fuite peri (converti) from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Sur cette vidéo on voit un Amplatzer mise en place (en bas et à gauche de l’écran) et qui ne parvient pas à fermer la totalité de l’orifice. On peut donc parler d’un succès partiel (pour ne pas utiliser les termes choquants d’échec incomplet) :

protheĖse periprotheėtique (converti) from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Pour illustrer ces difficultés à fermer des orifices en croissant avec des bidules ronds, je vous joins une expérience plus personnelle d’un patient présentant également une fuite périprothétique sur une bioprothèse responsable également d’une hémolyse importante, non contrôlée par les supplémentations diverses et l’EPO, avec nécessité de transfusion itératives. Sur la vidéo on peut voir assez nettement de fuite à 10 heures en vue chirurgicale, proche de l’auricule, un peu plus importante, et l’autre beaucoup plus petite, à 2 heures en vue chirurgicale.

3fuites from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Comme on pouvait s’y attendre seule la plus grosse a pu être fermée et l’on voit sur cette vidéo l’Amplatzer occluant parfaitement l’orifice (avec toutefois un flux entre les deux disques dont on peut se demander s’il n’est pas lui-même la cause d’une hémolyse persistante). Quoiqu’il en soit, l’hémolyse n’a pas disparue.

face Aur from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

1 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Quand on regarde d’un peu plus près la prothèse sur le versant cette fois ventriculaire, on peut également s’apercevoir que l’ouverture de la bioprothèse est gênée par le disque ventriculaire de l’Amplatzer. On peut également se poser la question du rôle de cette cusp immobile dans une hémolyse!

Face auriculaire :

face au from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Face ventriculaire :

face vent from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

En conclusion, dans notre deuxième exemple, l’orifice est petit et l’Amplatzer peut gêner le fonctionnement de la bioprothèse, dans le premier exemple, l’orifice est grand et il est bien difficile d’obtenir un résultat parfait. La technique est cependant tentante et il existe probablement des bonnes indications. Le risque est infiniment plus faible que celui d’une chirurgie redux, le plus gros risque étant finalement l’échec de la procédure avec un retour à l’état de base (le fameux succès partiel).

Comme pour tous les enfants, la gestion de la frustration chez le cardiologue est bien difficile. J’espère pouvoir vous montrer des cas plus convaincants, en attendant je serais très heureux d’avoir votre sentiment sur la technique et des retours de votre expérience sur ce genre de cas.
À très bientôt,
Philippe

PS : ce post est trop long, je félicite chaleureusement ceux qui ont tenu jusqu’au bout!

Share

Blogostaff

8 mars 2016

Bonjour à tous.
Clément propose un nouveau cas clinique à blogostaffer. Je ne suis pas sûr du sens de ce mot qui vient de surgir de mon clavier, mais je suis sûr que vous comprendrez l’idée.
Il s’agit d’un patient de 86 ans admis pour insuffisance cardiaque. Il a été opéré en 2011 d’une insuffisance mitrale dégénérative sévère (mise en place d’une bioprothèse MOSAIC) et présente désormais une anémie hémolytique modérée.
Voici les données ETT :

4C from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Et l’ETO 3d :

Comment décrire cette bioprothèse, et qu’auriez vous proposé?
(Merci Clément ;))

Share