L’arrêt du plombier

On compare souvent la cardiologie et la plomberie, j’utilise moi même assez souvent ces images. Cependant, il est rare en plomberie qu’une fuite s’arrête d’elle même, sans l’intervention du plombier.

Ces deux fuites tricuspides ont le point commun de s’arrêter en mésosystole, avec une encoche et une forme très particulière.

IT.0001

IT

Si la fuite s’arrête, alors que le VD continuer de se contracter, c’est que la pression de l’oreillette droite est « ventricularisée », et devient probablement supérieure à la pression ventriculaire droite. Il faut donc une POD très élevée, comme dans la PCC ou l’IT massive. Il y aurait donc un arrêt du remplissage durant la diastole comme en témoigne l’adiastolie sur le flux d’IP, et un arrêt dans le fuite en systole comme en témoigne cette « asystolie » sur le flux d’IT.

Je n’ai pas réussi à trouver des articles décrivant cette forme d’insuffisance tricuspide, tout au plus des vieux articles d’hémodynamique, souvent dans des textbook, qui parlent de « ventricularisation of the right atrial pressure curve ».

Comme nous l’évoquions avec Mr Doudou et Me Whiteshark, ce ne sont que des hypothèses. Je serais ravi d’avoir les vôtres!

Share

Tags: , , , , , ,

One Response to L’arrêt du plombier

  1. Doudou says:

    Voilà voilà presque tout est dit :l’analyse du Doppler cardiaque passe par la lecture de vieux articles d’hémodynamique ( je vous dispense du cours de jean Marco sur l’insuffisance mitrale. avec une heure d’équations au tableau noir pour prouver une erreur sur la constante de Gorlin malheureusement non enregistré) on retrouve ici l’idée de la fmp non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *