Daredevil Vs Spiderman (ou l’écho Vs Stéthoscope)

sans-titre-copie

Pourquoi voir la valve puisqu’il y a un souffle de rétrécissement aortique?

fullsizerender_1

Spiderman est quand même en droit de se poser la question :

fullsizerender_2

Certes, la clinique c’est important.
Mais quand la clinique est un bilan de chute, il faut parfois savoir renoncer!
A trop insister, on risque de finir…

fullsizerender

Merci Yara 😉

Share

Tags: ,

4 Responses to Daredevil Vs Spiderman (ou l’écho Vs Stéthoscope)

  1. nfkb says:

    bon et finalement la patiente (je sens que c’est une dame) a été transfusée ou pas ? kr kr kr

  2. whitesharke says:

    gilbert montanier s’est mis à l’écho cardiaque…

  3. Katon93 says:

    Pour une (rare) fois je suis pas du tout d’accord avec l’article !
    Car c’est un point positif cela signifie que la clinique a encore son importance et encore plus dans le RAC. Il n’y a pas beaucoup mais alors pas beaucoup de RAC dont je n’entends pas le B2 et dont l’ETT conclut à un RAC non serré (l’inverse est un peu moins vrai 🙂 ) donc moi si j’ai une auscultation de RAo serré que que m’en dise l’ETT je prefere revérifier.
    Et puis c’est pas spécifique à l’ETT, quand j’ai une forte suspition clinique d’EP et que le radiologue me dit angioTDM normal je revais le voir pour lui dire t’es sur t’a pas une embole merdique distale visible en zoomant bref on va rediscuter.
    Et puis sincerement ca m’est déja arrivé d’avoir une auscultation de RAo serré chez un patient peu/pas échogene et dont le tir en doppler continu sur une chambre de chasse tres verticale me donnait une sorte d’ITV sous aortique un peu comme dans les tirs en doppler sur la FA bref des truc à 1 m/s à peine et bien c’est sur les données de mon auscultation que je me suis dis nan ca c’est un tir merdique excentré et qui veut rien dire, et je m’astreint a trouver le bon tir qui confirme mon auscultation.
    Bref, tout ca pour dire que la clinique se perd mais pour un RAo elle doit vraiment continuer d’être prépomdérante

    • philippe says:

      Bon bon M Katon93… Je t’accorde que c’est un peu… caricatural…
      Je pense que l’échographie pour « souffle » devrait mentionner ce qui est à l’origine du souffle, même si ce n’est pas toujours, (surtout lorsque c’est un bilan de chute) très incident cliniquement. Le terme de « sclérose aortique banale » est un bon compromis. Entre les lignes, ça veut bien dire qu’il y a probablement un souffle, mais sans valvulopathie significative. Et tout le monde est content!
      L’auscultation garde aussi une grande place à mes yeux (et à mes oreilles) comme je l’avais écrit ici :
      http://echocardioblog.com/2016/01/allez-hop-francois-helicopter/
      A plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *