Space Maker Oddity (4)

Bien… Changement de cap après cette endo-pericardite qui m’a tant impressionné que je l’ai posté deux fois…

Patient diabétique, pas de coronaropathie connue, FEVG normale. PM en 2010 pour dysfonction sinusale symptomatique, double chambre.

Il s’agit cette fois d’une insuffisance tricuspide, avec une particularité :

_00011

_00012

_00013

_00014

_00015

_00016

MAIS QUE SE PASSE-T IL?

PS : inutile de chercher dans les posts précédents, celui ci est tout neuf…

Share

Tags: , , , , , ,

5 Responses to Space Maker Oddity (4)

  1. gdv says:

    Initialement je pensais à une insuffisance tricuspide devenant laminaire lorsque le coeur est électroentraîné…
    Mais en se penchant bien sur l’ECG je tique sur l’aspect des ondes P que l’on retrouve souvent lors de la repolarisation de ces QRS larges…
    Le flux d’IT (et sa Vmax) sont toujours tronqués au moment où apparaissent ces ondes P, et les quelques QRS électroentraînés sans onde P (rétrograde?) ont une Vmax de l’IT normale ; j’en déduis que c’est la contraction auriculaire qui augmente la POD et fait chuter le gradient VD-OD en mésosystole, rabotant ainsi le flux d’IT…

  2. whitesharke says:

    Au vu de l’explication physiologique décrite par gdv (rebaptisé Grande Divinité Valvulaire)

    je poursuivrais la prise en charge avec la réalisation d’une scopie afin d’apprécier la position de la sonde (trop apicale?) et en fonction la repositionner ainsi que la réalisation d’une eto pour éliminer une lésion organique sur un feuillet de cette tricuspide secondaire à l’implantation du pmi et pas si rare

  3. Axel says:

    L’IT ne parait pas importante.
    Gradient VD/OD bas et spectre triangulaire, à fortiori si stimulé.
    Dilatation et dysfonction VD?

  4. Philippe A says:

    Je suis total d’accord avec gdv, les QRS larges (donc electro entrainés) peuvent induire une IT à vitesse plutôt basse quand on devine une onde P retro dans la repolarisation, et une IT de vitesse égale à celle qui survient après les QRS fins, lorsque cette onde P retro n’est pas visible.
    L’augmentation de la POD qui doit être majeure, parce que la contraction auriculaire survient alors que la tricuspide est fermée, fait chuter la vitesse de l’IT en faisant diminuer le gradient OD VD.
    Reste que ce PM a un trouble du comportement; on dirait un VVI qui se fiche pas mal des ondes P (il y a parfois un PR ultracourt). Ce n’est pas simple non plus de raisonner avec un tracé monopiste , mais ce PM mérite un interrogatoire dans le bureau de la police stimuliste. La sonde auriculaire marche encore? ou c’est un repli ??

  5. philippe says:

    Message de service après “plantade-reboutade” du site qui diffusait (et je m’en excuse si vous en avez été la cible…) toute sortes de spam… (Simon, si tu lis, encore merci!!!)

    A la lueur de vos commentaires, j’ai rediscuter avec le rythmologue qui suit la patiente.
    Le VD déconne (jusque là j’avais suivi), mais le PM aussi! (z’êtes trop fort, je me tue à vous le dire).
    Contrôle PM prévu,
    réponse rapide dans la foulée (si les robots du net ne viennent pas à bout de mes petits nerfs fragiles…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *