Mon sinus…

J’ai besoin de vos lumières.
Une patiente de 70 ans aux lointains antécédents de tachycardie atriale paroxystique résolutive sous amiodarone, présente soudainement une insuffisance cardiaque droite, sans récidive de trouble du rythme,que ce soit sur les ECG ou les holters récents. Pas de facteur déclenchant évident.

Voici l’échographie. Dilatation des cavités droites, insuffisance tricuspide sévère, fonction VD normale. Pas de shunt visualisé.

_00051 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

_00049 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Le truc bizarre, c’est qu’à gauche la patiente est en rythme sinusal, classique et de bon gout. Mais sur le flux tricuspide, pas d’onde A. Le temps de remplissage gauche est normal, et il est très court à droite.

Sur le doppler tissulaire, c’est kiff kiff :

Pas de e’ à droite!

Voici en quelques photos les autres données de l’examen :

Quand je ne sais pas si un patent est sinusal ou en tachycardie supra-ventriculaire sur l’ECG, je regarde l’écho.
Mais quand l’OD est en FA et l’OG fonctionne bien en rythme sinusal, je suis bien obligé de retourner à l’ECG.
Or l’ECG ne nous aide pas beaucoup non plus!

Share

Tags: , , , , , ,

6 Responses to Mon sinus…

  1. Nfkb says:

    Hello

    Je vous aiderai pas sur le diagnostic mais si elle prend encore de l’amiodarone, moi je l’arrete !

  2. gdv says:

    Je crois au flux mitral, qui est clairement sinusal (ça ressemble pas à une onde L, ça…). et restrictif, soit dit en passant…
    Après, oui, c’est étonnant cette onde P si petite sur l’ECG… faudrait voir les dérivations de Lewis, si on arrive à retrouver l’onde P…

    • philippe says:

      Pas de derivation de Lewis, mais un holter normal. Pas de FA.
      Tout à fait d’accord avec le flux Mitral, sinusal, et restrictif!

  3. whiteshark1420@gmail.com says:

    Je suis à la mine et sors la lampe frontale:

    Le noeud sinusal est situé anatomiquement dans l’oreillette droite avec une impulsion électrique naissant à ce niveau.
    Vu la dilatation et la dysfonction des cavités D avec IT sévère et la POD au plafond cela pourrait (conditionnel bien sur) altérer le « fonctionnement de ce noeud » qui serait déjà un peu malade au vu de la fibrose dégénérative de ce noeud due à l’âge de la patiente, expliquant une très faible amplitude de l’onde p (et encore plus si la kaliémie est basse) sur l’ecg.

    Pour le flux doppler tricuspidien je dirais que la POD élevée écrase tout et rabote le flux

    PS: en espérant que tu ne nous est pas caché qu’il s’agisse d’un coeur transplanté de façon hétérotopique qui mettrait en compétition les 2 noeuds sinusaux et le bronx qui en découle

    CC: l’onde P de l’ecg est donc : Petite, Particulièrement importante, Pas toujours facile à identifier (même après des années de vision rétinne d’ecg) et Pernicieuse la coquine

  4. philippe says:

    Pas mieux. Je suis complètement d’accord avec ton analyse. Pas de transplantation, pas d’astuce (hélas, c’est là qu’est l’os!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *