Archive for 26 novembre 2018

Le mot compte triple

26 novembre 2018

Pour obtenir rapidement un rendez vous d’échographie cardiaque, il y a plusieurs méthodes.

La plus classique est la demande bidonnée, avec des vrais morceaux de mots clefs dedans :c’est la demande de la médecine interne, ce service dans lequel tous les patients ont une fièvre inexpliquée, sans point d’appel clinique en dehors de ce souffle cardiaque qui n’existait pas la veille. Efficacité excellente, mais risque d’usure rapide, à utiliser avec parcimonie.

La seconde astuce est le mode de fonctionnement type « urgences » :  » je t’appelle pour ce patient BIEN CONNU DE VOS SERVICES, qui sort de Cardiologie, il est suivi PAR LE PATRON, LASILIX-NITRIDERM- BNP- troponine ». Ce système repose, vous l’avez compris, sur du « name dropping » et l’accumulation de mots clefs agencés de façon beaucoup plus hasardeuse, mais qui fini par persuader l’interlocuteur qu’il sera plus long d’essayer de comprendre que de faire l’écho.

La troisième technique, largement répandue dans le domaine de la demande d’examen complémentaire, et celle du « FDGI » (pour Foutage De Gueule Intégral), les principes en sont clairement énoncés sur le site « prendsmoipouruncon.com » que je vais bientôt mettre en ligne si mon appel de fond (2 500 000 dollars) fonctionne.

La demande suivante, fournie par Yara (merci Yara!), est un subtile mélange des deux dernières techniques, et il faut bien avouer qu’elle force l’admiration, c’est du pur génie.

L’occasion pour moi de vous remercier pour les demandes envoyées et de vous solliciter si vous avez un demande d’examen exotique, ou un cas clinique de cardiologie cardiaque que vous souhaiteriez partager avec d’autre cardiologues du cœur.

A bientôt!

Share

Freecloud

22 novembre 2018

Merci à tous pour vos réponses à ce cas clinique, réponses qui résument bien les hypothèses possibles.
Les cusps paraissent épaissies, la fuite est difficilement quantifiable mais la valve semble bien « poreuse »…

L’aspect peut faire évoquer des végétations infectieuses, bien-sûr, mais comme l’ont écrit les collègues dans les commentaires, aussi un SAPL ou surtout une endocardite marastique, dans le contexte. Les hémocultures seront négatives, et le PET scanner également normal (que ce soit sur le cœur ou sur une éventuelle néoplasie évolutive). La recherche d’anticorps est également négative.

Le TM sur la valve est en tout cas en faveur de végétations (septiques ou non), avec cet aspect en nuage, ou en « papier déchiré » chère au Pr Morcef, qui fait des vidéos un peu Old School, mais tout à fait passionnantes… (comme Point Break).

Tout est expliqué là :

Les suites ont été marquées par un nouvel épisode embolique et une majoration de l’insuffisance aortique avec une petite décompensation cardiaque. Fort de ces 3 indications chirurgicales, et avec le feu vert des collègues neurologues, nous avons adressé la patiente en chirurgie.
Voici les photos du bloc (merci au chirurgien, qui se reconnaitra peut-être malgré le masque, le calot et les lunettes loupes), les végétations sont bien attachées au versant ventriculaire des sigmoïdes (sans les nommer, pour ne pas choquer Axel ;)).

Je dois dire que le coup du nuage en TM m’a bien aidé…

Voilà. En attendant l’ARN 16s de la valve, une nouvelle video de Bowie qui se fait un peu rare sur le blog ces derniers temps : « The wild eyed boy from freecloud ».

C’est à la fin de ce concert en 1973 à l’Hammersmith Odeon de Londres qu’il « tua » son personnage de Ziggy Stardust, (à la grande stupéfaction du public et de ses musiciens!), pendant que je venais au monde, pour le remplacer.
Coïncidence?
Je ne pense pas.

Share