Je vais prendre la route N°7

L’évaluation couleur des fuites mitrales est souvent difficile, dès lors que le jet n’est pas « libre ». C’est particulièrement vrai dans le cas des fuites mitrales periprothétiques : la zone de convergence est confinée, déformée, la vena contracta est peu fiable car la forme de l’orifice de fuite est un croissant et l’extension du jet couleur est, quelque soit la fuite, un assez mauvais critère.

Il nous reste donc :

– l’évaluation hémodynamique (hyperdébit trans-mitral avec onde E véloce, contrastant avec un petit débit trans-aortique), le retentissement VG, l’HTAP, l’aspect du flux en Doppler continu…
– L’étude anatomique de la taille de l’orifice de fuite.

Voici une ETO d’une fuite périprothétique importante, connue, symptomatique.

La vue en ETO 2D couleur n’est pas très impressionnante : il existe bien une fuite en regard de l’auricule gauche, mais qui « n’inonde » pas l’OG.

En ETO 3D : il existe une large déchirure annulaire, qui laisse probablement la place à une fuite massive, en regard de l’auricule gauche (vue chirurgicale, aorte en haut, auricule à gauche de l’écran) :

Les globules, comme Goldorak, ne passent plus par la prothèse, mais par la route N°7, cette route secrète qui chemine sous la cascade. Si Vega avait disposé d’une ETO 3D, cette vieille astuce ne serait pas restée secrète très longtemps!

Share

Tags: , , , , , ,

4 Responses to Je vais prendre la route N°7

  1. lu luo says:

    Bonjour, a quoi est elle due cette déchirure de l’anneau mitral? une complication post-opératoire du changement de la valve mécanique?

  2. philippe says:

    C’est ça, c’est une complication relativement fréquente chez des patients qui ont été opéré plusieurs fois.

  3. lu luo says:

    Rebonjour Docteur,

    Je suis un membre de la famille d’une patiente qui s’est fait opéré (1ère opération) pour un remplacement de valve mitral par une valve bioprothétique, elle a fait des saignement important 12h après l’opération, lorsqu’elle a été reprise au bloc pour décaillotage, le chirurgien a constaté la déchirure de l’anneau mitral.

    J’ai beaucoup chercher (surtout sur Pubmed) mais ne trouve aucun article qui parle de ce genre de complication dans le cadre de cette opération. Votre article est le seul qui peut se rapprocher un peu de mon cas, mais c’est quand même différent dans la mesure où c’est une valve mécanique et que ça fait suite à plusieur opération (je peux très bien concevoir et comprendre dans cas que l’anneau a été fragilisé).

    Qu’en pensez vous de mon cas? est ce normal ?
    Docteur, si vous permettez j’aimerais vous contacter par téléphone ou vous rencontrer.

  4. philippe says:

    Bonjour,
    Plusieurs complications sont possibles, de la « simple » déchirure annulaire sur un anneau fragilisé (calcifications extensives, infection préalable…) à la rupture de l’anneau dont vous trouverez ici la description :
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2872574/

    Ce blog se veut être un forum de discussion entre cardiologues sur certains aspects de la technique échographique, et je n’ai ni la vocation, ni la compétence, pour me substituer à une expertise. Le plus simple pour obtenir des informations précises, et surtout adaptées au cas particulier du membre de votre famille, (chaque cas est différent!) est de prendre contact avec le chirurgien qui a réalisé l’intervention.
    Très cordialement,
    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *