Posts Tagged ‘stimulation multisite’

Synchronisons nos montres

4 juillet 2011

Je sais pas si je ne cherche pas bien, où si l’été approche à grands pas, mais le nombre d’articles intéressants dans mes journaux favoris fond comme neige au soleil en ce mois de Juillet. Heureusement, l’Express, peu de temps après son historique 1590 ième classement des hôpitaux cette année, innove une nouvelle fois avec son « Palmares des urgences ».

J’adore les classements des hôpitaux et comme toujours, la méthodologie est irréprochable : un questionnaire rempli (par qui?) et renvoyé par les 2/3 des hôpitaux contactés. Implacable.

Je me suis naturellement empressé d’envoyer un questionnaire aux rédactions du Point, de l’Express et du Nouvel observateur, pour établir le Palmarès des unes de journaux les plus connes de 2011. Tous le monde peut jouer, et le match risque d’être serré.

En attendant les 2/3 des résultats, je vous propose un article polonais paru dans le JASE :

J Am Soc Echocardiogr. 2011 Feb;24(2):170-179.e3. Epub 2010 Dec 21.
The incremental value of right ventricular indices for predicting response to cardiac resynchronization therapy.
Szulik M, Streb W, Lenarczyk R, Stabryła-Deska J, Kowalski O, Kalarus Z, Kukulski T.

Il s’agit d’étudier rétrospectivement la désynchronisation ventriculaire droite en Doppler tissulaire sur une acquisition 4 cavités sur 90 patients, avant et après implantation d’un PM de resynchronisation. Les auteurs concluent qu’un asynchronisme intra VD, (tel qu’appréhendé par un allongement du temps de contraction isovolumique de plus de 20 msec) est un facteur de bonne réponse à la resynchronisation. A l’inverse, la dilatation VD (comme la dilatation VG d’ailleurs) est plutôt de mauvais pronostic pour la réponse au CRT. Naturellement c’est une petite série, c’est rétrospectif, blabla, plus grande étude, blabla, prospectif blablabla…

C’est un peu compliqué, mais cet article pose bien un des problème du CRT. Les patients désynchronisés bénéficient de la stimulation multisite (que la désynchronisation soit gauche, droite, inter ou intra ventriculaire, spatiale ou temporelle, auriculo-ventriculaire…). Mais si on attend le stade IV de l’insuffisance cardiaque sous traitement optimal, la dysfonction bi-ventriculaire sévère avec dilatation cavitaire (pour être conforme aux recommandations), c’est déjà trop tard, et la réponse est décevante.

Vous voteriez quoi pour 2012, désynchronisation à droite ou à gauche?

Share