Posts Tagged ‘tako tsubo inversé’

Stuck in the middle (Part 2)

27 octobre 2017

Bravo à tous les trois, il s’agit bien d’un « Tako Tsubo inversé », du moins c’est ce que nous avons conclu!
Coroscanner et IRM normaux, normalisation rapide de tous les paramètres, avec persistance d’une petite insuffisance mitrale primitive, sans aucune commune mesure avec la fuite initiale, dont le mécanisme était bien la restriction des deux feuillets (et une probable élévation des pressions gauches).

2CAV from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Pour la petite histoire, il y avait également une atteinte VD comme en témoigne les vidéos ci-dessous, on peut également voir une ascite qui compliquait le tableau.

vd sous costal from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

vd from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Enfin, pour conclure sur cette forme rare (et grave) de Tako, nous avons mis en évidence une carence profonde en Sélénium, toutefois la normalisation des troubles de cinétiques a été beaucoup plus rapide que la reconstitution des stocks de Sélénium!
Tout est expliqué ici, beaucoup mieux que je ne pourrais jamais le faire. Pour les plus flemmards, un morceau choisi du texte :
« Altered spatial relationship between mitral leaflets and subvalvular apparatus due to apical ballooning may cause acute mitral regurgitation, which may exacerbate heart failure in patients with classical variant of TTC. »

Avis aux anesthésiste et aux réanimateurs, regardez bien, il doit y en avoir plus souvent qu’on ne le croit 😉

Comme il n’est plus possible de trouver une vidéo sur internet sans 4 minutes de pub insupportable avant, je vous simplement propose de revoir « reservoir dogs » si vous êtes courageux, ou plus simplement de siffloter « stuck in the middle with you » :
Clowns to the left of me, jokers to the right,
Here I am, stuck in the middle with you!

Share

Same same but not different?

12 juin 2015

Dans ce cas clinique, la première echo à J1 est assez caractéristique d’un tako tsubo apical.
Ce qui est amusant (mais qui ne semble pas vous avoir amusé outre mesure cependant), c’est que sur l’échographie du lendemain, la cinétique apicale s’est normalisée (sandra l’a vu aussi!), et qu’il reste un akinésie franche des segments moyen qui réalise en « tako-tsubo inversé » ou « reverse tako-tsubo » en english. La coronarographie est une nouvelle fois normale.

Ce qui est encore plus amusant, c’est qu’en fouillant les archives de la médiathèque, j’ai retrouvé la première écho, du premier épisode de tako tsubo, qui était déjà une forme inversée! (j’utilise de la ponctuation pour faire partager mon enthousiasme). (J’en avais d’ailleurs déjà parlé là)

4cav from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

On assiste donc, chez la même patiente, à un passage d’un tako « habituel » à un tako reverse, en 24 heures. Serait-ce donc les deux faces d’une même médaille?
A l’évidence, les échographies des Tako-Tsubo sont d’autant plus caricaturales qu’elles sont réalisées précocement, alors que l’ECG n’est pas d’interprétation aisée. En revanche, quand l’ECG devient très évocateur, l’aspect échographique est souvent « abâtardi ».
Figurez vous que ce cas clinique n’est pas unique en son genre, et qu’il ne faut pas fouiller pubmed longtemps pour trouver ça :

Tako-Tsubo and reverse Tako-Tsubo cardiomyopathy: temporal evolution of the same disease?
Sudipta Chattopadhyay , Joseph John
DOI: http://dx.doi.org/10.1093/eurheartj/ehp430 2837 First published online: 31 October 2009

L’atteinte de l’innervation sympathique serait plus sévère à l’apex, mais pourrait récupérer plus vite que les segments moyens, ce qui expliquerait nos cas cliniques très similaires.
Voilà, ce n’est pas bouleversant, mais c’est le printemps, et c’est déjà pas mal pour un post concocté entre le travail et les 98 fêtes de fin d’année.
A bientôt!

Share