Posts Tagged ‘vie hospitalière’

Reglement AM 19 du 25/06/1980 paragraphe 2 article EL 23

23 décembre 2015

Peut-être avez-vous l’intention d’installer un sapin de Noël dans votre service?
MAIS VOUS ÊTES COMPLÉTEMENT INCONSÉQUENTS???

Tachez de passer de bonnes fêtes malgré tout, après vous être assuré que le grammage de votre extincteur se rapporte au plumage de votre sapin!

Share

DICOMerta, (DICOM et rage)

30 août 2015

A l’ESC, les discussions sur les hypolipémiants du futur et les seuils de LDLc vont bon train, et après « lower is better » on se demande si finalement ce n’est pas plutôt « colder is better ». Après tout, le décès est un bonne façon d’inhiber totalement la synthèse du cholestérol.
De l’autre coté de la manche, je me débat dans la préhistoire de l’imagerie médicale.

Après avoir « upgradé » notre machine d’échographie et la station de travail, plus rien ne fonctionne, (et cela retenti évidement sur ce blog qui nécessite une mécanique bien huilée).

Le DICOM avait pourtant pour mission de simplifier le traitement d’image, comme l’explique Wikipédia
« Il a été créé en 1985 par l’ACR (American College of Radiology) et la NEMA (National Electric Manufacturers Association) dans le but de standardiser les données transmises entre les différents appareils de radiologie.
L’objectif du standard DICOM est de faciliter les transferts d’images entre les machines de différents constructeurs. En effet, avant la généralisation de ce format, chaque constructeur de matériel d’imagerie utilisait un format de données propriétaire, entrainant d’importants problèmes de gestion et de maintenance (incompatibilités, coût, perte d’information) dans les établissements de santé. »

Les radiologues sont donc parvenus à leurs fins (notez l’utilisation du passé : « chaque constructeur de matériel d’imagerie utilisait un format de données propriétaire »), tandis qu’en cardiologie, les pièges se démultiplient pour que l’on ne puisse pas traiter et stocker nos images, les transférer simplement pour un deuxième avis, ou les confier au patient lui-même. Options hors de prix, Clefs USB qui n’apparaissent pas, nom du fichier introuvable, incompatibilité entre les marques et entre les versions d’un même constructeur, bref, c’est comme chez Apple, sauf que ça ne fonctionne pas, et que le design est moche.

Je vais donc faire de mon mieux pour continuer à alimenter ce blog, avec des images de moins bonne qualité qu’il y a dix ans, mais obtenues avec un appareil neuf. C’est aussi le problème de ces constructeurs qui fabriquent des échographes, des frigos, des ampoules et des télés. Tous ces appareils finissent par se ressembler, avec la technologie la plus simple et la moins chère, celle de l’ampoule.

Share

Touche pas à mon FOP!

15 décembre 2011

Planquez vos ASIA, vos FOP, et vos extrasystoles auriculaires, les neurologues recrutent!
Après la journée mondiale de la prostate, la journée de l’asthme, la nuit du SAS, la balade dans le mégadolichocolon, le dépistage gratuit (et sans obligation de pontage) de l’artérite des membres inférieurs, le service de neurologie a décidé de piéger la lingerie et le niveau -1 de l’hôpital avec des pancartes pour le moins curieuses :

Le coup de la diplopie :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et, 50 mètres plus loin, celui du scotome :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu gros, non?

Share

Tout le monde en est très content

26 novembre 2011

Astreinte ce matin, seul, sans interne, sans chef, juste moi… et l’ordi.
J’ai vu la bio.
Tiens il a du lasilix, mais je ne me souviens plus de la kaliémie?
Sablier qui tourne une minute.
Ah oui, 3.2, je l’avais déjà vue.
Je prescrits du potassium dans la perf. 10 minutes.
3grammes. Il s’affiche 2 grammes. Je clic dessus, c’est bien trois grammes qui sont prescrits. Je ferme la fenêtre, c’est de nouveau 2 grammes.
Et la pression artérielle? Clic-boum-plantage : échec et mat de la pancarte.
Log In
Mot de passe
Sablier qui tourne une minute

« Vous n’êtes pas autorisé à ouvrir ce logiciel »
Mais si!
Déverrouillage majuscule
Log In
Mot de passe
Sablier qui tourne dix minutes
Pancarte
La pression artérielle… mais où est elle inscrite dans ce fatras de bilan entrée-sortie-évacuation !?! (ciel! « évacuation »… quel vocabulaire pour désigner la diurèse et le transit…)
OK! Y a du lasiloche, y’a du potassioum, VICTOIRE!

Merde…….. Il a des AVK et je ne me souviens plus de son INR…

La prescription connectée, tout le monde en est très content.
Sauf ceux qui l’utilisent!

Si je croise le responsable de la prescription connectée lundi (c’est plus dur de le croiser le WE), j’ai une petite idée…

choux à la crème

Share

Le blues du visiteur

22 novembre 2011

Notez la nuance « ciel » qui caractérise si bien ce bleu…
Merci à Marion 😉 (attention, l’humour débile est TRES contagieux…)

Share

IMPERATIF

2 novembre 2011

Les murs des hôpitaux sont placardés de toutes sortes de consignes, toutes les plus impératives les une que les autres. Sorties de leurs contextes, ces directives sont souvent parfaitement absurdes.
Il arrive assez fréquemment qu’une fois remises dans leur contexte, elles le restent

Share

l’age maximum pour cet examen

13 octobre 2011

Le logiciel de prise de rendez vous d’échographie cardiaque est d’une telle convivialité, que je me laisse souvent aller à penser qu’il a été pondu par des ingénieurs du KGB recyclés après la perestroïka. Ce sont eux qui ont élaboré mon code PMSI préféré, le Y339 : « autres événements précisés, intention non déterminée, lieu sans précision ».

Pour entrer un rendez vous, il vous faut, outre le nom, le prénom et le numéro de téléphone, une date de naissance. Faute d’avoir cette dernière, on entre parfois  une date farfelue…

J’ai donc appris à cette occasion qu’il existe bien un age maximal autorisé pour réaliser une échographie cardiaque, et que cet age a été fixé à 200 ans.

Perso, dès 95 ans (environ hein, on n’est pas dogmatique…), je pense qu’il est assez rare que l’examen est un réel impact sur la prise en charge médicale. Mais les gens qui prévoient tout ont fixé la barre un peu plus haut. J’ai rappelé Tortue géniale pour annuler son examen…

Share

A remplir quand un patient à une douleur la nuit

26 avril 2011

Samedi matin, en astreinte automatique sur le mode « pas réveillé », je découvre cette pépite hospitalière :

Il est vrai qu’une douleur la nuit, c’est plus douloureux qu’une douleur le jour. Ce qui risque aussi d’être douloureux, c’est de renseigner la vingtaine d’item du questionnaire… J’avoue être un peu jaloux du pôle qualité qui produit ces merveilles : remplir une fiche pendant 10 minutes au lieu de s’occuper du patient, qui, (rappelons-le), a mal, et qui plus est, la nuit! Enfin, j’imagine que tous cela est organisé dans un souci de performance…

Share

Ceci n’est pas une pomme

11 octobre 2010

Dans un hôpital moderne, l’absurde peut surgir n’importe quand, n’importe où. Dans le couleur neuf d’une aile neuve, un fauteuil hors d’age, peut-être fin De Gaulle-début Pompidou?
Comme si cet anachronisme ne suffisait pas, posé sur le simili cuir, un carton portant cette inscription mystérieuse : « Tarte aux trois fromages »…
Quel peut bien être le sens d’une telle rencontre???

Share