Le lapsus mitral

C’est une cardiomyopathie hypertrophique suivie depuis l’enfance, qui a évolué sur un mode dilatation, avec une akinésie apicale à coronaires normales, qui n’est pas sans rappeler l’actuel cas clinique d’echowebline. L’échographie, qui a réalisé d’incroyable progrès depuis la naissance du patient, retrouve un aspect particulier de la valve mitrale :
En 4 cavité, la grande valve mitrale apparait étrange:

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

En 2 cavités, on repère tout un lacis de cordages accessoires, et une mitrale épaissie sur A2:

Untitled from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Pourtant, avec tout ses cordages qui ne servent à rien, ses feuillets épaissis et trop longs, et sa mine patibulaire, la valve ne fuit que très peu.

Quel diagnostic proposez vous?
1- L’endocardite mitrale
2- Le tissus mitral accessoire
3- Une rupture de cordage
4- Un fibroélastome papillaire
5- Une rupture de chef de pilier
6- Rien, de tout façon, ça ne fuit pas
7- Une IRM en inversion de phase, couplée à un angioscanner avec gating et un PET scan

Share

Tags: , , ,

3 Responses to Le lapsus mitral

  1. hfkarim says:

    Bonjour à tous. J’espère que vous allez bien.

    Vous avez décidément le flaire pour dénicher des cas fort intéressants…et c’est tant mieux !!!
    Logiquement (du moins j’espère) l’absence de fuite significative rend peu probable les propositions 3 et 5. Ensuite, pour ce qui est de l’endocardite infectieuse, on manque de données cliniques (fièvre?), concernant le fibroélastome et pour reprendre vos termes : masse ronde avec un petit pédi­cule, à bord “perlé” hyper­echo­gène, en somme ça colle pas avec le présent cas. J’opte, en conséquence, pour la proposition 2, à savoir : Le tis­sus mitral acces­soire. Ma conduite à tenir ? Rien, de tout façon, ça ne fuit pas.

    Mention particulière pour la proposition 7! Là rien à dire…ou plutôt comme me disait maman (dont le chiffre porte bonheur est le 7) quand j’était un chouia plus jeune : Mon fils, il arrive parfois dans la vie que tu…ne comprenne pas.

    Merci encore et à très bientôt.

  2. philippe says:

    Merci pour ce commentaire judicieux! Le contexte clinique est une décompensation cardiaque gauche modérée, sans fièvre ni histoire infectieuse récente. Pour ce qui est de la proposition N°7, j’admire la sagesse de votre mère!

  3. hfkarim says:

    Bonsoir à tous.

    Hhmmm…pas de fièvre donc…mon choix se porte, en conséquence, sur la proposition 2…et oui, c’est mon dernier mot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *