E.L.A’s got rythm

Une situation clinique dans un contexte post-opératoire de remplacement valvulaire aortique par bioprothèse, pour un RAC serré :
Il existe des signes congestifs, surtout d’insuffisance cardiaque droite, et des hypotensions importantes, particulièrement lors de passage en fibrillation auriculaire rapide.
Pourtant, la fonction systolique VG est « normale » (ci dessous en apicale des 2 cavités) si on en croit Simpson (Biplan, pas Omer).

Les autres paramètres de l’échographie suivent (je vous conseille de cliquer sur chaque vignette pour l’agrandir, et de porter une attention particulière aux variations (respiratoires) du flux mitral. (J’en ai trop dit???). Le TM, réalisé en sous costale, illustre l’interrelation VG-VD.

A vous de jouer!

PS : le titre du post est évidemment une allusion (assez floue) à Ella Fitzegerald et son « I’ve got rythm », dont je n’ai pu trouver de version potable après avoir écumé youtube, dailymotion, et deezer (la gratuité à certaines limites…)

Share

Tags: , , , ,

5 Responses to E.L.A’s got rythm

  1. whiteshark says:

    Trouble de la fonction diastolique g (HVG? avec le rac serré) et dysfonction systolo-diastolique du vd post cec avec septum paradoxal et doppler tissulaire anormale expliquant une dysfonction diastolique « bilatérale » avec entretient de l’une par l’autre (interdépendance) donc un tableau de constriction hémodynamique sans constriction anatomique.
    La visualisation de la VCI et de sa compliance ainsi que du flux d’ip peuvent paraitre interessant.
    Lors du passage en fa:aggravation majeure avec perte du peu de remplissage qui restait et c’est carnage…

    Pour un échographiste (cardiaque je précise),l’orthographe est aussi importante que le nombre de muscles pectinés dans l’auricule g en eto…

    a bientot

  2. Cédric says:

    Epanchement pericardique localisé mais symptomatique en FA, post opératoire.
    Serait mieux visible en ETO. Possible?

  3. philippe says:

    Bonjour à tous,
    @whiteshark : que dire de plus? (Ca va être dur…)

    @Cedric : Carrément. C’est tout à fait possible, l’échogénicité des patients post-op ne permet pas toujours d’éliminer formellement une tamponnade; particulièrement sous forme d’hématome compressif du toit de l’OD. Le sacnner est alors souvent le meilleur examen, mais l’ETO peut aider.
    Cependant ici, les variations du flux mitral (tantot E et A, tantot E-L-A avec l’onde L mesodiastolique) semblent en rapport avec des pressions de remplissage gauches élevées, ce qui n’est pas le cas dans la tamponnade.

    Merci à tous les deux pour vos commentaires,
    A bientôt,
    Philippe

  4. Odile Vigué says:

    Bonjour ! constriction , j’avais vu, hémodynamique, je ne connaissais pas; et le traitement ?
    Merci.

    • philippe says:

      Bonsoir Odile. L’idée est que la constriction pericardique, comme cette situation clinique, sont des situations où l’interaction VD-VG prend le devant de la scène, avec des variations respiratoires du remplissage gauche. Dans un cas c’est le péricarde qui gêne l’expansion du VD,et diminue le remplissage VG; dans l’autre cas, c’est le VD défaillant qui « gonfle » à l’inspiration et qui gêne le VG.
      J’essaye de développer un peu plus dans un post de réponse…
      Merci pour la visite!
      Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *