Le mystère de la coronaire

Ce monsieur, diabétique pratiquant, avec les complications d’usage, a pour antécédent la pose d’un stent sur l’IVA il y a plusieurs années (je ne connais pas l’indication de cette angioplastie).
Depuis, il présente régulièrement des douleurs d’efforts, suspectes, pour lesquelles il est hospitalisé un peu partout, avec des coronarographies qui ne retrouvent pas de resténose et pas de progression lésionnelle sur les autres troncs.
Il est hospitalisé pour coroscanner et échographie dobutamine.

Voici la cinétique segmentaire de base, en coupe apicale des 2 cavités :

Et la même coupe au pic :

Aucune douleur pendant l’examen, et pourtant l’ECG se modifie sur un mode qui laisse peu de place à la rêverie…
De base :

Au pic :

Le coroscanner, (comme les coronarographies avant lui), ne retrouve ni resténose, ni autre lésion sur l’arbre coronaire :

Voyons maintenant ce qui se passe dans l’IVA, de base :

Et au pic :

Comment interpréteriez vous cet examen?

Share

Tags: , , , , , ,

5 Responses to Le mystère de la coronaire

  1. doudou13314682 says:

    Avec calme et mesure je dirais que la disparition subtotale du test au methergin a tué plus que le médiator sans rapport avec son usage;je connais même des jeunes qui n’évoquent jamais le spasme et hop une calcification mal placée une echoendocoronaire(pas le premier gaspilleur) et de bons médocs

  2. Ouh la la, tu passes en mode question pour un champion là !

    En analyse de base, je dis que la V max dans l’IVA n’augmente pas comme il se doit.
    Ensuite, j’ai l’impression d’un moins bon épaississement myocardique au pic de la DOBU

    Vu la notion que les examens d’imagerie sont rassurants au repos je propose une coro d’effort ! 😉

    Ma conclusion c’est ptêt bien un spasme et que ton tir doppler est en aval du spasme

    biz

  3. Nicolas says:

    Le spasme est effectivement à évoquer mais trop souvent (de + en +…) non exploré en Methergin. Un trajet intra-myocardique aussi, souvent mieux vu en scanner qu’en coro, même si une publi très récente ne retrouve pas de surcroit d’evenement chez les patients porteurs d’un pont myocardique découvert au scanner.
    Toujours admiratif du Doppler de l’IVA!

  4. whiteshark says:

    la dysfonction endothéliale du diabètique explique probablement ce cas….paraclinique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *