Coronaire de rien

Pour terminer mon petit cas clinique, quelques explications supplémentaires.
Le flux dans l’IVA est donc relativement facile à obtenir avec une bonne sonde (haute fréquence), et/ou du contraste (mais qui reste contre-indiqué en phase aiguë d’infarctus du myocarde) et surtout un peu de patience (ça tombe bien, nous autres échographistes sommes plutôt patients, parfois même contemplatifs, diraient quelques collègues malveillants…)

Pour autant, il est assez rare, (en dehors de la situation d’IDM antérieur ou de Tako Tsubo), que le seul flux à l’état basal soit réellement informatif, et la littérature met surtout en avant l’étude de la réserve coronaire.

Cette étude, aussi espagnole que gratuite, s’est intéressée à l’analyse de la morphologie du flux dans l’IVA après revascularisation en phase aiguë, et surtout à la pente de décélération diastolique. Plus cette pente est raide, plus les résistances sont élevées, et donc plus la microcirculation est altérée, c’est le phénomène de no-reflow, le remodelage VG est moins bon dans le sous groupe dans lequel le flux est anormal. De nombreuses autres études (par écho-doppler, ou par Doppler intra-coronaire) retrouve cet aspect typique de « no-reflow ».

Pour revenir à Monsieur Unlucky, voici le résultat final post angioplastie, avec un « slow flow » dans l’IVA :

Et voici son IRM à un mois : la zone infarcie est jugée non viable, avec un réhaussement tardif de plus de 75 % sur l’ensemble de la nécrose (sauf un segment à 50%).

La reconnaissance de cet aspect (flux diastolique rapide, pente de décélération courte) est probablement un des rares outils permettant d’appréhender l’état de la microcirculation au lit du patient, lors d’une echo « de routine ». Ces patients méritent probablement une attention particulière, et un suivi rapproché.

Voilà voilà…
J’en profite, (conformément à la tradition qui veut que les anniversaires soient célébrés tous les ans), pour me souhaiter une joyeux anniversaire de 4 ans.
Echocardioblog à 4 ans ce mois-ci, il est en fin de petite section de maternelle, il ne sait pas encore lire, mais il adore les images!

Share

Tags: , , , , , ,

10 Responses to Coronaire de rien

  1. Huerre says:

    Merci pour ces explications
    Pourrais tu faire un tuto pour enregistrer le flux doppler ds iva et le protocole de stress que tu utilises pour tester la reserve coronaire
    Merci

  2. Nicolas says:

    Cher Philippe, merci pour tes cas cliniques.
    Pourrais tu détailler les réglages de base à effectuer pour obtenir un flux coronaire de qualité. Moi qui suis complètement néophyte dans ce domaine (qui plus est le flux coronaire n’est pas forcément enseigné dans toutes nos facultés…) j’ai du mal à obtenir des flux (NB: je travaille sur VIVID 9).
    Amicalement, Nicolas.

  3. nfkb says:

    joyeux anniversaire et merci pour tout ce que tu nous apprends 🙂

  4. philippe says:

    @Nicolas et Yves : OK, pas de problème, je prévois un billet sur la « technique » d’acquisition. Sinon, si vous passez près de la maison, venez me rendre visite!

  5. whiteshark says:

    echocardioblog=FEVG à 98% (avec et sans épreuve de contraste )avec une cinétique segmentaire et globale parfaite ni ectasie des ses bloggeurs,des pressions droite et gauche excellentes (permettant une magnifique relaxation très instructive), absence d’épanchement (structure impeccable et homogène)
    Concordance impeccable

    CC: intelligence, instructif, ludique, imagerie de pointe, ouverture de raisonnement,humour

    Felicitations

  6. maged says:

    Merci pour tout Philippe ( et bon anniversaire pour le blog).

  7. clement says:

    merci pour ce blog qui traite d’écho avec légèreté et humour!
    bon anniversaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *