Hocus Pocus!

Pour Noël, il fallait un truc un peu magique pour « echocardioblog ».
Mais l’échographie n’est-elle pas en elle-même une technique magique?

Le Pocus, en échographie, ou « POint of Care Ultra Sound exam », est très en vogue actuellement chez les urgentistes et les réanimateurs. Il s’agit d’une référence à « Hocus Pocus », formule magique prisée des magiciens anglais, (comme Harry Potter ou David Bowie) et qui s’apparente à « abracadabra ».
En deux coups de sonde magique, le POCUS aide au diagnostic sur une dyspnée, une douleur thoracique ou abdominale…

Le cas clinique précédent montre une vue sous costale, avec une grosse veine cave inférieure pulsatile qui se dilate en systole, et une vésicule biliaire à paroi très épaissie, avec du sludge et probablement même une lithiase.

Vue à la « Hocus Pocus way », ce patient pourrait être traité comme une cholécystite, comme cela est détaillé dans cet article. Les principes du POCUS et les causes de l’épaississement de la paroi vésiculaire dans l’insuffisance cardiaque congestive sont très bien exposés.
Cependant, en cherchant quelques lignes B pulmonaires, et en jetant un rapide coup d’œil au cœur en 4 cavités (3 coupes!), le diagnostic d’insuffisance cardiaque congestive est établi! (L’expansion systolique du foie, refoulant la sonde en sous costale, constitue aussi un assez bon signe d’insuffisance tricuspide majeure…)

00056 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Sur cette insuffisance tricuspide, pas d’aliasing, l’écoulement est parfaitement laminaire :

00053 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

_00034

L’insuffisance cardiaque droite est une des causes de cholécystite alithiasique avec épaississement de la paroi de la vésicule biliaire. La dilatation de la VCI et des veines sus-hépatiques, ainsi que la présence d’épanchements (pleuraux, péricarde et ascite), permettent en général d’éviter une cholécystectomie fâcheuse.

Bravo à notre Philippe-Philosophe, et merci à tous ceux qui se sont lancé!
Bonnes fêtes de fin d’année,
A bientôt,
Philippe

Share

Tags: , , , , , ,

2 Responses to Hocus Pocus!

  1. Katon93 says:

    Pas mal.
    Juste sur la derniere image, tu as mis un doppler pulsé sur l’IT plutot d’un continu ? La raison ?
    Aussi j’ai quelques patients (souvent avec HTAP) et dont le flux comme celui si c’est tres variable en fonction de la respiration.
    Cela évoque qq chose de particulier ? Pk certains ont un flux variant avec la respiration et d’autre nan ?

    Merci de ton retour d’éxperience

    • philippe says:

      Doppler pulsé ou continu, bonne question. Dès lors que la fuite est sévère et à basse vélocité, il est probable que le l’écoulement soit laminaire. Pour le voir, il faut soit baisser fortement le gain du doppler continu, soit utiliser le doppler pulsé, qui est plus « démonstratif ».
      Les variations respiratoires du flux d’insuffisance tricuspide peuvent être dues à l’IT sévère comme ici, mais aussi à la dysfonction VD, l’hypovolémie sévère, ou les maladies péricardiques chroniques. En gros, ce sont les situations ou les conditions de travail du VD deviennent très dépendante des pressions intrapericardiques et intra-thoracqiues. Ces mêmes causes peuvent entrainer des variations respiratoires des flux gauches, mitraux et aortiques.
      A l’année prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *