It’s a heartache

Lorsque mon collègue pneumologue m’a présenté cette histoire de pneumopathie interstitielle bilatérale sans documentation bactériologique, avec deux épanchements pleuraux, chez un patient aux antécédents de cardiopathie ischémique, et un dosage de BNP à 1500, je dois reconnaitre que nous sommes tombés d’accord assez vite sur la possibilité d’une insuffisance cardiaque congestive. Certes, nous n’expliquions pas la fièvre. Raison de plus? l’heure de l’échographie cardiaque (et pulmonaire, pleurale…) avait sonné.

_00034 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Une FEVG à 35%, une oreillette gauche dilatée, Whatelse? Que dire de plus sur ces images?

Share

Tags: , , , ,

3 Responses to It’s a heartache

  1. gdv says:

    On a l’impression de voir plein de choses (je me lance un peu parfois avec des arguments un peu indirects)
    Dysfonction longitudinale assez marquée (aucune différence de longueur du VG entre la diastole et la systole, c’est has been par rapport au strain mais ca marche toujours aussi bien)
    Vu les mouvements d’ouverture des feuillets mitraux, je suppose un TDM court avec une onde L, évoquant des PRVG élevées
    Je pense que la fuite tricuspide doit être au moins moyenne (et probablement dirigée vers le septum) pour réussir à inverser la courbure du SIA malgré l’élévation des PRVG
    Une lame d’épanchement péricardique en inférieur
    Et (je suppose que c’est ça que tu voulais nous montrer) un joli thrombus dans l’auricule gauche dilaté bien visible en A2C, en plus du contraste spontané OG et VG…

  2. gdv says:

    PS : je sais que je suis pas un « vrai » mais je préfère la version de Bonnie Tyler (et j’assume)…

  3. philippe says:

    Bien vu l’auricule!
    Au niveau capillaire, ça se vaut!
    http://echocardioblog.com/wp-content/uploads/2017/12/bonnie-tyler-1.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *