Une pièce en plus

Dans le cadre de ce blog FBI (Franco-Belge Imaging), Olivier nous propose un nouveau cas clinique (Merci Olivier!!!).

Il s’agit d’une patiente de 60 ans en fibrillation atriale avec décompensation cardiaque droite. Elle a comme antécédent notable une correction de CIA à l’âge de 10 ans.

Voici son échographie :

PSGA :

parasternal long axe (converti) from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

4cavités :

4 cavités (converti) from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

4 cav. basse :

vue tronquée 2 (converti) from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

2 cavités :

2 cavités (converti) from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Qu’en pensez vous?
Quelles examens complémentaires?

Share

Tags: ,

3 Responses to Une pièce en plus

  1. Dilatation majeure du sinus coronaire secondaire à une anomalie du retour veineux systémique: persistance d’une veine cave
    supérieure gauche engendrant une surcharge volumique des cavités D, expliquant la dilatation persistante de ces dernières
    malgré la fermeture de la CIA
    Il peut y avoir également associé une anomalie du retour veineux pulmonaire anormal partiel (2 anomalies du retour veineux pour le prix d’un 🙂
    qui expliquerait cette ectasie majeure du sinus coronaire (il faudrait que l’on voit sur les boucles l’abouchement des veines pulmonaires)
    Enfin pour bien dilaté ce sinus coronaire (qui ressemble à un auricule droit) une PAPs un peu élevées secondaire à tout cela et le tour est joué

    Comme examens:
    -ett avec injection de produit de contraste dans le bras g (sauf si pas de bras pas de bulle lol)
    -TDM thoracique injecté (pour le RVPA surtout)
    Comme discours au patient: signaler cela en cas de pose de KT

    Ce cas vient de Belgique mais en cette période de coupe du monde je pense que cette écho se rapproche plus de celle d’un joueur de l’équipe de france ….Belgique en finale

  2. gdv says:

    Je suis presque d’accord avec Whiteshark.
    Probable RVPA dans le sinus coronaire, avec ou sans VCSG.
    Je précise cependant qu’une veine cave sup gauche sans RVPA dilate certes le sinus coronaire, mais ne dilate pas les cavités droites (pas de surcharge en volume, c’est du sang veineux systémique qui va dans l’OD).

    Ce qui est étonnant, c’est cette stase sanguine majeure dans ce sinus coronaire, qui est inhabituelle (habituellement le débit venant de la VCSG ou du RVPA « lave » ce sinus)…

    Je demande un scanner injecté, qui donnera nos réponses…
    Je jette quand même un coup d’oeil en suprasternal pour voir s’il y a un TVI (s’il n’y en a pas, c’est qu’il y a bien une VCSG…)

  3. philippe says:

    Et comme d’habitude, je suis d’accord avec vous. La stase est quand même frappante, il y donc peu de circulation, en tout cas à très faible vélocité, ce qui n’est pas habituelle dans une VCSG.
    Épreuve de bulles, scanner ou IRM paraissent indiqués, avec, me concernant, une petite préférence pour le scanner, même en FA, pour bien compter toutes les veines pulmonaires.
    Olivier m’a donné sa réponse, que je vous transmet très rapidement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *