Dans le moi d’Aout, personne ne vous entendra crier…

Une patiente de 85 ans est adressée pour une évaluation pré-opératoire de chirurgie orthopédique.
Fait marquant, cette évaluation à lieu AVANT la chirurgie, alors que la tradition veut que l’écho soit en fait réalisée en post op.
Deuxième fait non moins marquant, la patiente mesure 140 cm, avec une surface corporelle à 1,45 m2.

Que pensez vous de ce RAC, et quelle attitude adopter vis a vis de la chirurgie prévue? La FEVG est à 65%, la déformation longitudinale est à -20%, homogène. HVG Modérée, symétrique. Le Volume d’éjection systolique est à 39 ml/m2 avec les volumes Simpson et 35 ml/m2 avec la méthode Doppler.

_00022 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

_00023 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

_00026 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Share

Tags: , , , ,

8 Responses to Dans le moi d’Aout, personne ne vous entendra crier…

  1. whiteshark1420@gmail.com says:

    Réponse de très haute altitude entouré de rochers,forêt et névé :
    A priori c’est un rao serré à bas gradient et débit préservé (>35ml/m2, déformation longitudinale correcte):

    -symptomatique ou non ?
    -tension artérielle équilibrée ou non ?
    -Dosage Bnp et realisation d’un score calcique valvulaire (« look at the valve » c’est à dire voir le degré de calcifications comme dise les maîtres du Rao)

    Voilà comment je raisonnerais face à cette patiente ( l’altitude augmente le taux d’hematocrite et peut expliquer peut être cette réponse…

  2. Nfkb says:

    Salut Phil !

    Ce que je vois c’est que le TAVI c’est parfois plus casse gueule qu’une chirurgie banale et rapide.

    Mais on l’a fait récemment mais avant une longue chirurgie cancérologique.
    Pour de l’orthopedie faut repeser l’indication bien sûr et il est urgent de prendre son temps.
    Pour l’anesthesie, je kiffe. Peut être une des rares indications à la Neosynephrine.
    Pas de rachianesthésie bien sur. Péridurale possible pour les’ plus doués. Moi je ferais une AG très douce avec le monitorage adaptée (BIS, artère avant d’endormir) et noradrenaline ou neosynephrine qui coule avant le début de l’induction.

  3. philippe ABASSADE says:

    j’espère que j’ai bon, car c’est moi qui ai dit oui!

  4. Alexandre says:

    Première participation à cet excellent blog qui permet à de jeunes échographistes en herbe comme moi d’apprendre par de beaux cas ludiques..:)

    Il semble s’agir effectivement d’un RAC bas débit (VES pile 35 ml/m2), bas gradient (29 mmHg), FE préservée « paradoxal ». Deux éléments pouvant expliquer le caractère paradoxal : petit VG remodelé et aussi visuellement sur la dernière boucle aspect en Doppler couleur évocateur de RM pas si négligeable que ça…quid du gradient moyen trans mitral ?

    Intérêt du score calcique ++

    En l’absence de symptomatologie exprimée par la patiente, autoriser la chirurgie orthopédique avec AG par un anesthésiste averti (il me semblait que la péridurale est C-I en cas de RAC mais je me trompe sans doute ? A moins que ce soit la rachianesthésie seule C-I ?) : le rapport B/R est beaucoup plus en faveur de l’absence de PEC invasive ici (TAVI ou simple dilatation au ballonnet).

    • philippe says:

      Bonjour Alexandre, merci pour ce premier commentaire!
      Pour les astuces d’anesthésistes, je te renvoie au commentaire de @nfkb, le patron de l’anesthésie, le marchand de sable des Hauts de France, le boss du blanc.
      Pour le VG et la valve, le RA est clairement « limite », mais c’est l’occasion de discuter l’article de l’été, dans le prochain post.
      Stay tuned!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *