Circulation pas très fluide…

Les chercheurs, l’industrie et les statisticiens travaillent, qu’on le veuille ou non, main dans la main.

Dans un monde parfait, le chercheur cherche avec l’aide de l’industriel qui fabrique (et finance aussi souvent), et les statisticiens répondent à la question en faisant des petits p, (parfois même des tout petits p).

A la faveur d’un large essai clinique, une fois la « database » renseignée, il n’est pas rare de voir des statisticiens et les chercheurs avides de publications chercher à répondre à des questions que personne ne s’est réellement posé. C’est souvent là que les ennuis commencent, il est déjà délicat de répondre avec précision à une question bien posée, mais trouver la réponse sans connaitre la question…

MADIT CRT est une de ces études, sponsorisée par Boston scientific.  Les résultats ont déjà été publiés (NEJM 2009), ils sont en faveur d’une resynchronisation (CRT-DAI) lorsqu’un DAI est indiqué chez un patient présentant des QRS larges, même en classe 1 ou 2 de la NYHA.

L’objet de ce nouvel article de Circulation est :

– de créer un modèle de 30 variables cliniques et échographiques,

– de le tester sur un échantillon de  la population MADIT CRT,

– de construire un score de réponse au traitement,

– et de le valider sur cette même population…

Avouez qu’un médecin, seul, n’aurait jamais pensé à ça, un statisticien l’a forcément aidé…

La question est donc : « chez un patient quasi asymptomatique, avec une FEVG altérée et des QRS larges, chez qui l’on doit poser un défibrillateur, peut-on prévoir avec un score de 7 items la réponse à l’implantation simultanée d’un PM de resynchronisation? »

Si, comme moi, vous ne vous étiez pas encore posé cette question, parce que vous pensiez naïvement que ces patient n’existent pas, où que si ils existent, « y à qu’à y mettre un DAI, et on y mettra une sonde gauche si y a besoin », je suis désormais en mesure de vous répondre, grâce à cet article.

Les 7 nominés pour la bonne réponse au CRT sont :

…………………………………..(roulement de tambour)…………petit rire nerveux……l’enveloppe qui coince…………..l’ongle casse…………Judith Godrech!………..Merde!……..Pardon!…………………….

 

 

1- LE SEXE! être une femme, c’est mieux pour la réponse au CRT

2- L’origine non ischémique de la cardiomyopathie

3- le QRS > à 150 msec (ouah le scoop!)

4- L’antécédent d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque

5- LE BLOC DE BRANCHE GAUCHE ! (ReOUawouw le scoop!)

6- le Volume télédiastolique indexé à plus de 125 ml/m²

7- l’Oreillette gauche à MOINS de 40 ml/m²

Maintenant, je lance un appel solennel à tous les gens qui lisent ce blog avec gentillesse et assiduité (ça me fait deux abonnés en plus en comptant gentillesse et assiduité).

Que ceux qui ont déjà croisé une femme asymptomatique qui à besoin d’un DAI, avec une cardiomyopathie dilatée (et donc une FEVG à moins de 35%), un BBG énorme MAIS une petite oreillette gauche, tout en ayant déjà fait de l’insuffisance cardiaque, m’écrivent. Si je dois changer de métier, je le ferai, j’ai d’autres plans.

Share

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *