Barbapapa contre Simpson

Depuis quelques mois, j’ai ajouté à ce blog une petite rubrique « théorie fumeuses ». Ce qui va suivre est un prototype de la théorie fumeuse, parfaitement personnelle, avec un rationnel scientifique assez light, puisé une fois encore dans la bande dessinée.

L’évaluation de la fonction VG par la méthode de Simpson reste un « gold standard » et pourtant, il est assez bien vu de lever les yeux au ciel quand on évoque ce nom, avec un petit « pffff » qui passe sous silence le mépris pour cette méthode peu reproductible, fastidieuse, et qui laisse de coté le straaiiiÏÏn longitudinal, blablabla….

Que peut on répondre aux ennemis de Bart, Omer et OJ?
L’évaluation de la fonction VG par la méthode de Simpson assimile le VG à une ogive. Plus le VG ressemble à une patate, ou à un potimaron, et moins grande est la pertinence du calcul. De même, l’asynchronisme est une arme redoutable anti-Simpson, puisque la diastole et la systole se mélangent sur des temps plus ou moins longs, ce qui peut aboutir à des FEVG entre -10 et +45% pour le même patient.

Quand la contraction est normale, homogène et synchrone, le Simpson devient très intéressant, pour peut que l’on suive des principes très simples.
Voici un VG normal, avec une FEVG à 60% :

4 cav from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Voici comment je le vois (cliquer sur les vignettes pour agrandir l’image) :
La forme en diastole est un Barbapapa, la forme de la cavité en systole est une Barbamama, la FEVG est entre 60 et 70% :

Si la forme diastolique est un barbapapa, mais la forme systolique est un triangle dont la pointe est apicale, la FEVG est entre 70 et 80% :

4CAV70-80 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

2CAV70-80 from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Si la point du triangle n’est plus apicale, mais au tiers apical du VG, la FEVG est alors au delà de 80 % :

La belle affaire! Quel peut-être l’intérêt de trier des FEVG normales, puisqu’elles sont normales?
Et bien, il se trouve que la plus part de nos patients insuffisant cardiaque ont désormais une fonction VG dite « normale » par la méthode de Simpson. Avoir une FEVG de base, au repos, dans un labo d’écho, allongé sur le coté dans la pénombre, sans anémie ni hyperthyroidie, à plus de 80%, c’est souvent pas très normal, justement. Et c’est souvent parce que le straaiiiÏÏn longitudinal est altéré, que la contraction radiale est à fond les bananes.
La prochaine fois que vous verrez un VG « normal » type « barbapapa », regardez bien en 4 cavités et en 2 cavités si il se transforme en Barbamama (FEVG à 60%), en grand triangle à pointe apicale (FEVG à 70%) ou en petit triangle avec une pointe à mi-VG (FEVG>80%).
Si il se transforme en train, vous vous êtes endormis devant le dessin animé du petit.

Share

Tags: , , , ,

5 Responses to Barbapapa contre Simpson

  1. Abassade says:

    C’est parfait mon Philou, c’est une intuition tout à fait pertinente!
    Bien souvent nous fumes interpellés par ces petits VG hyperkinétiques, hypertrophiques ou avec un remodelage concentrique, avec une cavité télé-systolique petite, et un volume d’éjection également réduit, et souvent aussi avec un petit flux positif pré systolique juste avant le flux ao, et pour compléter le tout une anomalie du remplissage mitral. Ceux que Ganau avait décrit parmi les premiers, justement comme des « remodelages concentriques », adaptatifs à l’augmentation des résistances périphériques (ou de la baisse de la compliance artérielle +++), au prix d’une baisse du débit, malgré l’hyperkinésie.Ou alors, ces 3 phénomènes dans l’autre sens : petit VG , baisse du débit, augmentation des résistances .
    Et donc je serais assez pour de toujours mesurer la VTI sous aortique (et la FC bien sûr!), et de mieux explorer l' »impédance de sortie » pour faire savant, c’est à dire non seulement la pression artérielle (moyenne, témoin des résistances), mais aussi pulsée (témoin de la compliance), voire la VOP.
    C’est dommage que les vacations d’echo ne durent pas 7heures non stop parce que avant il faut avoir « renseigné » Dx care, Cora, Cardioscope, avant de s’attaquer aux choses sérieuses…

  2. whiteshark says:

    le probleme est que mesurer l’itv sous aortique avec une hvg (et l’obstruction qui peut en découler) n’est pas toujours fiable

  3. philippe says:

    Bonjour Philippe et Whiteshark, merci pour vos commentaires.
    L’autre limite de l’ITV est la taille de la chambre de chasse. Il faut aussi tenir compte de la surface corporelle.
    Bref, il manque effectivement une « preuve » que l’adaptation d’un petit VG hyperkinétique, avec remodelage concentrique, est réellement pathologique! Le strain longitudinal est alors probablement intéressant, mais il manque à ma connaissance des études de population « saines » pour définir des valeurs seuils par tranche d’âge!
    J’en avais parlé là :http://echocardioblog.com/2010/08/oui-mais-alors-a-quoi-ca-sert/
    Avez vous vu passer d’autres papiers sur le sujet?
    Vaste programme….

    • herzeleid says:

      Pour te répondre, j’étais tombé sur cet article qui ‘définit’ les valeurs ‘normales’ du SLG selon l’age et le type de machine (GE, Philips et Siemens)

      Takigiku K., Takeuchi M., Izumi C., Yuda S., Sakata K., Ohte N. et al., Normal range of
      left ventricular 2-dimensional strain: Japanese Ultrasound Speckle Tracking of the
      Left Ventricle (JUSTICE) study, Circ J 76 (2012) 2623–2632.

      voili voilou ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *