Tu m’étonnes, c’est du triphasé

Clément me fait le plaisir de m’adresser un nouveau cas clinique.
Les images sont comme à son habitude, très belles. Il n’y pas de diagnostic à trouver, juste des éléments un peu surprenants.
il s’agit d’un homme de 80 ans adressé pour le bilan d’un souffle . il est parfaitement asymptomatique (fait beaucoup de sport 6h/sem environ, vélo course à pieds et marche). Son ECG retrouve un BAV1 confortable (400ms) et un BBG complet (QRS 180ms). Le souffle est en rapport avec une « valvulite » aortique banale, sans rétrécissement aortique significatif.

Voici son écho transthoracique, en 4 cavités, deux puis trois cavités :

Et voici quelques éléments Doppler, et le strain longitudinal global (cliquez sur chaque vignette pour l’agrandir) :

Que pensez vous de la cinétique VG?
Que dire du flux d’insuffisance mitrale, et du remplissage?
Comment gèreriez vous ce patient?
(Spéciale dédicace pour Philippe A : c’est de ce flux aortique que tu parlait? (décalage du pic pré-éjectionnel?)

Allez hop, à Créteil!

Share

Tags: , , , ,

7 Responses to Tu m’étonnes, c’est du triphasé

  1. nfkb says:

    Je pense qu’il existe des stigmates d’assynchronie intraVG

    Comme le patient se porte comme un charme je le fais rien.

    Comme toujours devant la pétrification calcaire de la personne âgée je fantasme sur l’utilité de la vitamine K2 ou le ait de bouffer du miso pour ralentir ce phénomène mais c’est un autre sujet quasiment parascientifique

  2. question : comment est son OG ?

  3. clément says:

    pour essayer d’alimenter la discussion, je pense que la FEVG visuelle ou simpson ainsi que le strain sont « faussement » anormaux.

  4. philippe says:

    Bonsoir Rémy et Clément.
    Pour ma part, je suis très intrigué par l’IM et le flux mitral. L’asynchronisme intra VG (désynchronisation septale, retard de la paroi infero-laterale) est habituelle dans le BBG. J’ai ma petite idée sur le strain, que je me garde pour plus tard.
    L’insuffisance mitrale est en revanche assez particulière, et elle est plus probablement liée au BAV1. Ce BAV1 est d’ailleurs bien particulier lui aussi, puisqu’il raccourcit habituellement le temps de remplissage en décalant l’onde A vers l’onde E entrainant ainsi une fusion des 2 ondes. Or ce n’est pas le cas ici. Pourquoi???
    D’autres idées???

  5. clément says:

    OG dilatée 61ml/m² en « aire longueur »

  6. Nicolas says:

    Pour info un article digne d’interet de PV Ennezat sur ce sujet (J Am Soc Echocardiogr. 2009 May;22(5):464-71. doi: 10.1016/j.echo.2009.02.002). Dans sa série ce type de patient répondait extrêmement bien à la resynchronisation….
    D’où EEP (PR long, BBG). Si PM discuter multisite. A bientôt, Nicolas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *