Down by the reverse SAM

Un patient est adressé en échographie d’effort pour l’évaluation d’une cardiomyopathie hypertrophique sous traitement bêta-bloquant. Les images ne sont pas très belles, comme souvent sur le vélo, et je vous prie de m’en excuser par avance. On distingue cependant nettement un SAM de la grande valve, (systolic anterior motion), responsable dès ces acquisitions de repos d’un gradient sous aortique et d’une insuffisance mitrale non négligeable :

Gradient instantané de repos

Pas toujours idéal de partir pour un tour de bicyclette dans ces conditions, mais comme y avait Fernand, Firmin, Francis et Sébastien et puis surtout Paulette, on se motive pour un protocole progressif de 20 Watt en 20 Watt.

Et là, shazam, le gradient diminue à l’effort et l’insuffisance mitrale disparait.

Gradient instantané obtenu par Pedoff durant l’effort.

Comment expliqueriez-vous une telle régression des anomalies à l’effort? Faut-il laisser le patient pédaler à tout jamais pour que l’insuffisance mitrale ne revienne plus?

Share

Tags: , , , , , , , , ,

4 Responses to Down by the reverse SAM

  1. gdv says:

    La classique évolution paradoxale du gradient en échographie d’effort…
    En grande partie liée à l’augmentation de la précharge à l’effort (+/- augmentation de la post-charge également), fait parfois baisser le gradient malgré l’augmentation de l’inotropisme…
    Nos petits collègues de Bordeaux se plaisent à dire que c’est lié au fait que nous faisions nos échographies d’effort sur vélo (par augmentation du retour veineux lié au pédalage), et que les échographies d’effort sur tapis retrouvent parfois un résultat différent avec au contraire des élévations du gradient chez ces patients…
    Mais faire une échographie d’effort sur tapis, c’est autrement plus compliqué…

  2. Aladin says:

    Superbe explication de gdv
    à moins que le patient n’ait développé une quelconque akinésie à l’effort ;-))

  3. quedjm says:

    Bonjour les ses semblent larges, peut-être existe-t-il un asynchronisme intraVG qui se majore avec la tachycardie.
    Sinon, effectivement la régression paradoxale des gradients et de l IM à l effort est rare mais pas si exceptionnelle, .
    Peut-être effectivement l augmentation de la precharge?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *