Pay for three, get two.

Dans l’article précédent, la valve aortique et la valve tricuspide paraissent inhabituelles, tandis-que que la CIA suggérée par l’IRM ressemble à un petit trou de la fosse ovale, sans grand lien de causalité possible avec la dilatation des cavités droites.

Commençons par la valve aortique, qui semble tricuspide au premier coup d’œil mais il existe une fusion incomplète entre la sigmoïde non coronaire et la coronaire droite, une IA modérée, et une petite dilatation de l’aorte. Il s’agit en fait d’une bicuspidie incomplète RCC-NCC, type 2A sur le tableau ci dessous, 14 % des bicuspidies, (source) avec une ouverture antero-postérieure :

Schematic overview of bicuspid aortic valve (BAV) morphologies . The drawings are oriented in an echocardiographic view of the aortic valve. Upper panel: The three major valve morphologies observed in BAV patients are described as three different types based on  

Là où ça devient encore plus surprenant, c’est que cette fameuse insuffisance tricupside organique moyenne est elle aussi liée à une bicuspidie! En 3d, il n’y a que deux feuillets, le feuillet antérieur prolabe un peu et présente une petite indentation mais on ne compte que 2 vraies commissures :

Alors vous allez me dire, Oncle Phil, cesse de nous bullshiter. Et je comprends parfaitement votre scepticism. Mais c’est pas trois feuillets mais deux qu’il y a sur ces valves. La mitrale est bien une mitrale (ce n’est pas une double discordance), quand à la valve pulmonaire, elle est peut-être bicuspide aussi, mais elle fonctionne!

Je vous laisse avec ce grand moment de bullshitage, à bientôt!

Share

Tags: , , , , , , , , ,

2 Responses to Pay for three, get two.

  1. whiteshark1420@gmail.com says:

    Sur les 4 valves du myocarde qui nous préoccupe au quotidien nous en avons 3 qui ont des dénominations faisant fi de leur nombre de cusps ou feuillets (mitrale, aortique et pulmonaire) et une que l’on prénomme au vu de son nombre de feuillet à savoir la tricuspide, comment explique t on cela ? et comment dénommer alors la valve tricuspide qui est bicuspide (antagonisme) dans ce cas alléchant que tu nous a montré ?

    nb: on s’éloigne de la sonde d’échographie, du doppler pulsé et du strain mais cela est intriguant….

  2. Nicolas BIHRY says:

    Magnifique Philippe comme d’habitude!
    Bises
    Nico B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *