Champagne!

Le thrombus est fourbe, il adore jouer au chat et à la souris avec l’échographiste. Tout le monde le sait, la séquelle de nécrose apicale est une des cachettes préférées des thrombus. Quand cette séquelle est hyperechogène, et probablement calcifiée, le cône d’ombre postérieur en aval de la calcification masque le thrombus, tapi dans l’ombre…
Et l’anévrisme du monsieur, séquelle de l’infarctus qu’il à eu à 35 ans (gloups…) est calcifié, on peut voir le liseré calcaire sur la radio de thorax :
 Ici, sur la coupe 4 cavités, on ne voit pas de thrombus derrière la calcification (on ne voit pas grand chose d’ailleurs!).

                                 
anevrisme apical calcifié from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Cocher, lugubre et bossu, déposez-moi au manoir. Et lâchez ce crucifix! Décrochez-moi ces gousses d’ail, Qui déshonorent mon portail, Et me chercher sans retard, l’ami qui soigne et guérit, la folie qui m’accompagne, Et jamais ne m’a trahi :
Champagne…
Alors on fait péter le champagne. Vous l’avez compris, j’adore le contraste, c’est un peu luxe, mais c’est tellement bon… J’hésite (deux secondes), et puis hop, allez, on a qu’une vie, on ouvre le kit.

                                
thrombus apical, echographie de contraste from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Et voilà le thrombus! Fini la « maison magique » (que ceux qui ont des enfants en maternelle expliquent aux autres)!  Petit, rond, (comme moi), sessile, il apparait en noir, moulé par le contraste, en pleine zone akinétique.
Chat!

Share

Tags: , ,

2 Responses to Champagne!

  1. zach says:

    mais c'est trop beau mon filou !!

  2. Philippe says:

    Soyez le bienvenue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *