Soupe de bêbête

Voici donc après des vacances, des pannes informatiques, un déménagement de bureau, un réseau planté, la réponse au cas clinique précédent. Il s’agit d’une endocardite mitro-aortique à staph coag négative, résistant à la Meticilline, avec abcès postérieur de l’anneau aortique et volumineuse végétation sur une calcification annulaire mitrale.
La péricardite est une complication rare d’endocardites évoluées, sur des terrains fragiles. Le Staph est souvent en cause dans ces situations. L’abcès de l’anneau est bien entendu responsable du BAV complet et cette greffe oslerienne se fait sur une valve aortique remaniée d’ouverture limitée, avec une fusion (ou un raphé) entre les cusps antero gauche et non coronaire, réalisant une (pseudo?) bicuspidie avec maladie aortique.

Vue (de mauvaise qualité, je m’en excuse), de la valve aortique en petit axe à 45° : notez l’abcès postérieur, et l’ouverture incomplète :

petitaxe from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Concernant la mitrale, il existe une végétation sur P2, implantée sur la calcification annulaire. Ce type d’endocardite est également decrit chez des patients avec de lourdes comorbidités, et le germe incriminé est très souvent un staphylocoque, comme dans cette étude, ou dans ce cas clinique (gratuit).

Vue grand axe : végétation à gauche de l’écran, sur la face auriculaire de la petite valve, et abcès à droite, sur la face postérieure de l’aorte :

gd axe from fish Nip echocardiographie on Vimeo.

Aucune de ces deux lésions n’étaient clairement visible en ETT, car la la végétation est cachée par le cône d’ombre de la calcification, et l’abcès postérieure caché derrière la valve remaniée et calcifiée…

Voilà, une nouvelle preuve du vieil adage : l’endocardite ça ose tout, c’est même à ça qu’on la reconnait.

Share

Tags: , , , , ,

5 Responses to Soupe de bêbête

  1. clement says:

    hématome cérébral récent (sur rupture d’anévrisme mycotique et non TC??) + cirrhose + chantier chirurgical aorto-mitral en prévision, comment avez vous managé ce patient????? (merci philippe pour ce bel exemple de vraie vie des endocardites non opérables qu’il faut opérer vite!)

    • philippe says:

      Bonsoir Clément. A vrai dire je redoutais un peu cette question. On à bcp réfléchit, (toutes les chouettes réfléchissent beaucoup), mais l’équation chirurgicale ne nous à pas semblé raisonnable. Le chirurgien n’était pas très chaud non plus. Pas d’opération, évolution défavorable très rapidement. La mortalité de ces endocardites reste très élevée, essentiellement du fait du terrain d’ailleurs.
      A bientôt!

  2. whiteshark says:

    j’aurais bien vu une homogreffe aortique (dans l’ideal)

    • philippe says:

      L’homogreffe aortique aurait permis de suturer la valve sur le haut de la grande valve mitale en excluant l’anneau (possible aussi avec une stentless), mais que proposer pour la mitrale? Une simple vegetectomie , ou une RVM (pas d’IM significative) et par quelle prothèse?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *