De l’importance d’être constant(in)

Il est beau, il est fort, et il a gagner un tube de gel pour écho.
Oui Constantin, c’est bien une infiltration lipomateuse du septum inter auriculaire. La métastase intra cardiaque était une hypothèse, dans ce contexte. Cependant l’échogénicité (la graisse est hyper echogène en echo, voir ici), le caractère non circulant, et le respect des structures adjacentes (fosse ovale, Veine cave supérieure, et veine pulmonaire supérieure droite), éliminent a piori une tumeur maligne. Pour preuve, voici un scanner de 2008 de la même patiente, ou la masse est déjà présente, sans aucun facteur évolutif. L’analyse scannographique confirme la nature graisseuse.

Mais comment expliquer qu’une dégénérescence lipomateuse du SIA intéresse également la paroi latérale et le toit de l’OD?
Il s’agit d’une dégénérescence impliquant le crista terminalis, ce résidu embryonnaire situé au pied de la veine cave supérieure. Dans cet article mexicain et gratuit, deux cas similaires sont décrits.
Comme quoi,  on peut avoir 4 hémocs positives à Staph, une néoplasie évolutive, une détresse respiratoire, et une tumeur bégnine de l’oreillette droite!

Share

Tags: , , , ,

4 Responses to De l’importance d’être constant(in)

  1. Anonymous says:

    Enfin,un bel hommage public de mon maître d'écho préféré!je suis touché!Merci Philippe, tu viens de gagner un verre de Tzuica (l’apéro de prune à la roumaine…)CS

  2. Philippe says:

    "Comme quoi, on peut avoir 4 hémocs positives à Staph, une néoplasie évolutive, une détresse respiratoire, et une tumeur bégnine de l'oreillette droite! "

  3. Anonymous says:

    et disparait sous vanco…

  4. Philippe says:

    "et disparait sous vanco…"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *